SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 September 2021, Tuesday |

Aoun: Le système corrompu craint la responsabilité et la comptabilité

Le président Michel Aoun a souligné que « l’échec de tout plan de relance financière et économique, qui signifie une chose, c’est que le système corrompu qui contrôle encore le pays et le peuple, craint la responsabilité et la comptabilité, parce que tout plan de redressement repose sur trois piliers, premièrement identifier et répartir les pertes, deuxièmement identifier les responsabilités, la comptabilité et troisièmement déterminer les moyens de traitement ».

« L’incapacité à identifier et à répartir les pertes financières entre la banque centrale, les banques et l’État a conduit à deux choses graves, dont l’une est de rendre financièrement inconnus les responsables de la ruine du pays, et la seconde est que le peuple est maintenant seul responsable de l’effondrement financier et de l’épuisement de ses dépôts bancaires et de ses actifs, alors que le peuple est la victime, pas les auteurs, et personne, aussi élevé soit-il, ne peut tenir le peuple entier responsable de ses politiques mauvaises, destructrices et corrompues »,il a déclaré lors de la visite d’une délégation de jeunes au palais de Baabda.

Il a ajouté : « Les gens devraient savoir qui les humilie chaque jour pour obtenir leurs droits les plus fondamentaux et les empêcher de disposer librement de leur argent dans les banques et de leurs actifs. « Toute révolution populaire doit aller dans cette direction : identifier et répartir les pertes, définir les responsabilités, responsabiliser les responsables, trouver des solutions aux dépens de ceux qui ont causé le désastre financier et leur responsabilité, et ne pas tenir le peuple directement seul face à la crise. »

« Mon peuple est volé tous les jours ! Il faut dire ses mots et agir ! »