SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 December 2022, Friday |

Aoun : Les répercussions des récents incidents de sécurité ont pris fin, et il est nécessaire que les politiciens n’interfèrent pas avec les enquêtes du port

Le Président de la République, Michel Aoun, a affirmé que « les répercussions des récents événements sécuritaires ont pris fin, et qu’il n’y a pas de retour à la guerre civile au Liban, malgré la présence d’une perturbation permanente de l’atmosphère générale dans le pays. »

D’autre part, il a souligné « la nécessité d’établir un mégacentre pour faciliter le processus de vote lors des prochaines élections parlementaires, à la lumière des difficultés financières actuelles qui peuvent empêcher beaucoup de personnes de se rendre dans leur région pour voter, ce qui conduit à l’élection d’un parlement avec une très faible participation des électeurs. »

Concernant l’obstruction actuelle du travail du gouvernement à la lumière des négociations avec le Fonds monétaire international, le président Aoun a souligné que « les commissions chargées de préparer les dossiers et de négocier font toujours leur travail, mais le Conseil des ministres est loin de se contenter de vivre à travers les commissions, et il doit revenir rapidement à la réunion pour réaliser des mesures pratiques et sérieuses qui soulagent les citoyens, et pour compléter l’accord avec le Fonds monétaire international. »

Quant aux enquêtes en cours sur l’explosion du port de Beyrouth, il a souligné, « l’indépendance de la justice dans ce domaine, et la nécessité que les politiciens n’interfèrent pas dans son cours. »

Les positions du Président de la République sont intervenues lors de sa réception au Palais de Baabda, du nouveau Patriarche de la Maison Arménienne Catholique de Cilicie, Raphael Minassian, avec une délégation d’évêques et de pères, dans une visite de remerciement pour avoir envoyé le Président Aoun son représentant à l’inauguration du Patriarche, qui a eu lieu dimanche dernier.

Et le président Aoun a félicité le patriarche Minassian pour son investiture et lui a souhaité de réussir dans ses nouvelles responsabilités ecclésiastiques.

A son tour, le Patriarche Minassian a remercié le Président Aoun pour son geste aimable, espérant que « Dieu l’aidera à ce stade à assumer ses responsabilités, à rapprocher les cœurs et à éveiller les consciences de tous les responsables, pour traverser le Liban vers la rive de la sécurité. » Il a souligné que les membres de la communauté arménienne catholique au Liban sont toujours prêts à servir leur pays, de manière à renforcer l’unité du peuple et à construire l’État.