SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 November 2022, Tuesday |

Aoun : Nous sommes déterminés à mettre en œuvre la résolution 1701 et à maintenir la stabilité aux frontières

Le Président de la République, le Général Michel Aoun, et le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, ont tenu une conférence de presse au Palais de Baabda, au cours de laquelle ils ont souligné le profond partenariat entre le Liban et les Nations Unies, dont les racines remontent à la création de l’organisation.

Au cours de la conférence de presse, le président Aoun a déclaré : « Le Liban est l’un des 50 pays qui ont participé à la fondation des Nations unies en 1945 à San Francisco, et parmi ceux qui ont contribué à la rédaction de la Déclaration des droits de l’homme en 1948. »

Et il a poursuivi : « Au cours des nombreuses crises qui ont touché le Liban depuis 1948 et l’asile palestinien jusqu’à ce jour, l’ONU a été un facteur de soutien et un partisan de la stabilité, notamment à travers les forces de la FINUL dans le sud, et un partenaire du développement à travers ses agences opérant au Liban. »

De plus, il a ajouté : « J’ai discuté avec le Secrétaire général des crises successives dont souffre le Liban et des moyens d’en sortir, notamment en ce qui concerne les conditions économiques et de vie qui se sont détériorées ces derniers mois, le plan de redressement économique à présenter au Fonds monétaire international et à négocier également, en même temps que diverses réformes dans les domaines économique, financier et administratif. »

Sur la question électorale, Aoun a assuré au Secrétaire général que « le Liban connaîtra au printemps prochain des élections législatives qui auront toutes les raisons d’être transparentes et équitables, reflétant la véritable volonté des Libanais dans le choix de leurs représentants, et nous accueillons favorablement tout rôle que les Nations Unies peuvent jouer dans le suivi de ces élections en coordination avec les autorités libanaises compétentes. » .

Aussi, il a poursuivi : « Nous avons discuté de la question du déplacement des Syriens, et j’ai insisté sur la nécessité de trouver une nouvelle approche de cette question, de cette crise continue et croissante depuis plus de 10 ans, avec les énormes charges qu’elle représente, surtout à la lumière des circonstances actuelles et de la nécessité pour la communauté internationale d’assumer ses responsabilités et d’encourager le retour en toute sécurité des déplacés dans leur patrie. » .

En ce qui concerne la situation avec Israël, Aoun a également affirmé « l’engagement du Liban à mettre en œuvre la résolution 1701 dans tous ses aspects, le maintien de la stabilité à la frontière sud, et la coopération permanente entre l’armée libanaise et les forces de la FINUL, comme j’ai fait référence aux violations israéliennes continues du Liban. »

Il a également souligné l’attachement du Liban à la réalisation de sa souveraineté sur l’ensemble de son territoire, ses pleins droits d’investir ses ressources naturelles, en particulier dans les domaines du pétrole et du gaz, et sa volonté constante de donner suite aux négociations indirectes visant à délimiter les frontières maritimes du sud.

Aoun a conclu : « Je renouvelle mes remerciements à l’organisation internationale et à tous ses organes opérant au Liban pour tous les efforts déployés, et je remercie particulièrement Son Excellence le Secrétaire général pour sa solidarité permanente avec le Liban, qui s’est manifestée par la prise de position, l’aide et la tenue de conférences spéciales en soutien au peuple libanais. Je vous remercie, et je vous souhaite la bienvenue. »