SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 9 February 2023, Thursday |

Après la hausse du prix de l’essence… qu’en est-il du prix du service?

Après la hausse des prix du carburant ce matin, et le prix d’un bidon d’essence atteignant 302700 livres libanaises.

Les Libanais craignent une nouvelle hausse des prix des transports publics.

Dans ce cadre, le chef de la Fédération des syndicats de chauffeurs et de travailleurs des transports au Liban, Marwan Fayyad, a confirmé à « Al-Nahar » que « le gouvernement supporte cette forte augmentation des prix du carburant, car il n’a pas élaboré de plan à l’avance. pour accompagner les chauffeurs publics.  »

Fayyad a souligné que « le gouvernement et les ministres concernés auraient dû établir un plan de transport et remettre 25 bidons d’essence aux chauffeurs publics, à un taux de change de 100000 livres libanaises afin de ramener le prix à 10000 livres.  »

Il a accusé le gouvernement de « n’avoir pas élaboré de plan à l’avance.  »

Il a souligné qu’après que le prix de l’essence ait dépassé les 300000 livres libanaises, le prix du service serait d’environ 25000 livres libanaises.