SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 20 January 2022, Thursday |

Araji: Nous demanderons à Mikati d’allouer 200 millions de dollars pour la maladie la maternité et la fin de service

La commission de la santé, du travail et des affaires sociales a tenu une session présidée par le représentant Assem Araji.

Le chef du comité, le député Araji, a déclaré à l’issue de la session: « La réunion s’est tenue aujourd’hui en présence du ministre du Travail, et nous, en tant que comité de la santé et du travail, sommes très préoccupés par la question de la santé et des la sécurité est affiliée au ministère du Travail.

La deuxième préoccupation concernait la situation des travailleurs, leurs salaires et les indemnités de fin de service.  »

Il a ajouté: « Son Excellence le ministre a parlé de sa tentative de lancer des demandes d’enregistrement pour les travailleurs libanais, et il existe un site Web pour le ministère à travers lequel tout travailleur qui souhaite s’inscrire peut être enregistré, et en un jour 800 demandeurs d’emploi ont été enregistrés, et il surveillera via ce site Web. Comme vous le savez, il y a ceux qui font venir de l’emploi de l’étranger.  »

Il a ajouté:  » L’autre question qui a été abordée est la garantie, qu’il s’agisse de la branche maladie-maternité ou de la branche indemnités de fin de service. D’où viendra le financement? Comme on le sait, tout patient admis à l’hôpital avait déjà payé 10 pour cent et la garantie couvrait 90 pour cent.

Aujourd’hui, en raison des prix élevés et de l’effondrement de la livre libanaise, le coût de l’hôpital a doublé, et le patient paie 90% et la garantie est de 10%, et toute exigence médicale, que le patient soit garanti ou non, est le prix de l’exigence médicale.  »

Il a poursuivi: « Après cette discussion, le Comité de Santé m’a demandé de prendre rendez-vous auprès de Son Excellence le Président Najib Mikati, en présence de Son Excellence le Ministre du Travail, et la discussion aura lieu dans cette réunion, comme vous le savez, le montant d’un milliard et 200 millions de dollars alloués par le Fonds monétaire international au Liban.  »

Dans la caisse maladie-maternité, on peut prendre en charge une partie des hospitalisations, puis les frais d’hospitalisation peuvent être multipliés par quatre, comme l’a fait l’armée, qui paie aujourd’hui quatre fois les frais d’hospitalisation qu’elle ne payait autrefois.

Si la facture est d’un million, il paie quatre millions, et le jour militaire dans l’armée est la moindre personne qui paie les différences, ou même certains hôpitaux ne prennent pas les différences, et c’est ce qu’on fera en ce qui concerne la garantie .  »

Il a ajouté: « Il a été question d’un moyen de fournir de l’argent pour la garantie. Le patient aujourd’hui, lorsqu’il va chez le médecin, reçoit une ordonnance de sa part. Après que le prix du médicament était de 10 mille, il est devenu aujourd’hui cent mille ou deux cent mille, et la caution est donnée sur le prix de dix mille, ce qui ne veut rien dire et une indemnité de transport n’est pas suffisante.

Nous avons parlé de la possibilité de tenir des appels d’offres, et la garantie achète le médicament et le distribue aux patients, selon le représentant de la garantie Shawqi Abi Nassif, qui a assisté en tant que représentant de Muhammad Karaki, que la garantie économise beaucoup.  »

Il a poursuivi: « Nous avons parlé d’une autre question, et j’espère qu’elle sera mise en œuvre pour que le ministre dise que le comité d’indexation qui a été formé a accepté une allocation de transfert de 65000 L.L .  »