SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 December 2022, Saturday |

Autorisation d’acheter 50 000 tonnes de blé…

Le Premier ministre Najib Mikati a présidé cet après-midi, au palais du gouvernement, la réunion du comité ministériel chargé de suivre le dossier de la sécurité alimentaire.

A l’issue de la rencontre, le ministre Amin Salam a déclaré: Il y a l’approbation pour l’achat de 50 000 tonnes de blé par l’État libanais, et c’est dans les dernières étapes, et nous obtiendrons cette approbation dans les prochains jours du ministère des Finances pour ouvrir un appel d’offre pour cette quantité. Nous avons également de nombreuses offres qu’un certain nombre de pays ont commencé à soumettre, et elles seront rapidement étudiées pour la nécessité et l’urgence en cette matière afin qu’il n’y ait pas de retard, et des décisions urgentes à caractère exceptionnel seront prises. Dans le reste du monde, de grandes quantités sont retirées, et nous devons donc garantir les quantités requises pour le Liban. »

Il a ajouté : « Nous avons également discuté de la question d’autres denrées alimentaires, comme le sucre et les huiles. Nous avons reçu des assurances de plusieurs pays, au premier rang desquels l’Algérie, qui pourraient rouvrir la porte à l’exportation du sucre. Nous avons également pris des assurances de l’Inde sur des quantités suffisantes de sucre pour aider le marché libanais. En ce qui concerne l’huile, une série de réunions ont eu lieu avec des propriétaires de supermarchés, des importateurs et des industriels concernés par la question des huiles, et ils ont confirmé la présence de quantités suffisantes pour les besoins du marché. Par conséquent, le consommateur libanais ne devrait pas stocker de grandes quantités de gallons d’huile. »

En réponse à une question sur les quantités de blé qui n’ont pas encore été vidées, et qui sont encore dans les navires, Salam a répondu: « Quand nous avons parlé de quantités de blé qui seraient suffisantes pour le marché de consommation pendant environ un mois ou un mois et demi, une partie faisait partie du chargement des navires dans les eaux territoriales. Nous avons à l’intérieur du pays environ un mois ou un mois et demi de blé car la plupart des navires, au nombre d’environ 11, ont atteint les eaux territoriales.Huit d’entre eux sont entrés. Et aujourd’hui le Gouverneur de la Banque du Liban nous a assuré que tous les crédits encore en attente à la Banque Centrale liés aux navires seront achevés dès que possible, ce qui signifie l’entrée d’environ 15 000 tonnes pendant la semaine. »