SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 October 2022, Sunday |

Autorité de surveillance des élections: Beaucoup d’irrégularités enregistrés le jour du scrutin

L’Autorité de surveillance des élections parlementaires a annoncé qu’« après la fin des processus de vote et les résultats finaux, et pour évaluer le déroulement du processus électoral à toutes les étapes, l’Autorité a surveillé à travers les rapports fournis par la salle des opérations :

Premièrement, pour non-respect de la période de silence électoral
L’Autorité a pris note d’un engagement acceptable à différents stades du processus électoral qui s’est déroulé à l’étranger le 6/5/2022 et le 8/5/2022 et de l’élection des employés par tous les médias, publicités, candidats et règlements, notamment en ce qui concerne le respect de la période de silence électoral, et c’est ce qui s’est passé le jour du vote le 15/5/2022 du grand nombre d’irrégularités commises par tous les médias, candidats, règlements et partis politiques, notamment en ce qui concerne les obligations de silence électoral, qui ont nécessité des interventions directes de son président et de ses membres Par des appels téléphoniques, en vain, et a incité la Commission à publier une déclaration urgente pour se conformer aux dispositions du silence électoral, et au cours de la surveillance mentionnée, la Commission a surveillé 324 violations liées au silence électoral.

Deuxièmement: en ce qui concerne le phénomène de l’argent électoral et des achats de votes
L’Autorité a surveillé certaines irrégularités dans l’achat de vote par le biais de plaintes reçues à cet égard de candidats, de règlements, d’organismes politiques, etc et par des notifications qui, après les avoir étudiées, ont été transmises au ministère public compétent conformément à une procédure régulière.

Troisièmement: en ce qui concerne les discours de haine et les conflits sectaires
La Commission a surveillé l’augmentation de l’intensité du discours électoral et politique entre les candidats, les règlements et les partis politiques et ce qui circule des concurrents sur les médias sociaux et à l’approche de la date des élections, plus la rhétorique de trahison, d’intimidation, de menaces et de ventilation a intensifié le nerf et provoqué des conflits sectaires, ce qui constitue une distorsion du processus électoral et reflète le faible respect des lois applicables et viole la déclaration émise par l’organe de surveillance à cet égard n ° 11 date 5/5/20222 dans la dernière section de celui-ci en termes d’obligation de respecter les dispositions de l’article 74 de la loi électorale n° 44/2017 de la Chambre des représentants.

Quatrièmement : Suivi des rapports locaux, régionaux et internationaux
L’Autorité annonce qu’elle donne suite à l’étude des rapports publiés par les organisations de la société civile à la suite du suivi du processus électoral qu’elle mène ses travaux sur la base de son adoption officielle par l’Autorité, ainsi que des rapports émis par les organisations régionales et internationales, dont les demandes de participation à la surveillance des élections ont été accompagnées de l’approbation de l’Autorité et de l’obtention des autorisations nécessaires par ses délégués pour effectuer les travaux de surveillance, et l’Autorité publiera tous les résultats qu’elle obtiendra sur son site Web conformément à la loi sur l’accès à l’information afin de renforcer pour le principe de transparence.