SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 January 2023, Sunday |

Avertissement de la « Santé mondiale »: Un lot contaminé de traitement contre le cancer a arrivé au Liban

L’OMS a été alertée de la présence d’un lot contaminé de METHOTREX 50 mg dans la Région OMS de la Méditerranée orientale.

Dans sa déclaration, l’OMS a déclaré que le lot contaminé avait été trouvé au Yémen et au Liban, après que des effets indésirables soient apparus sur les enfants malades recevant le médicament. Les autorités sanitaires des deux pays ont effectué des tests microbiologiques sur les flacons scellés restants et les résultats ont révélé la présence de Pseudomonas aeruginosa, ce qui indique une contamination des produits.

Inclus dans la liste modèle des médicaments essentiels de l’Organisation mondiale de la santé, le métotrexate est un agent de chimiothérapie immunosuppresseur prescrit pour le cancer et les maladies auto-immunes. L’infection à Pseudomonas aeruginosa de la circulation sanguine est une infection grave qui peut entraîner la mort et tout produit contaminé injecté directement dans le corps peut présenter des risques graves pour les patients.

Bien que l’entreprise de fabrication ait confirmé à l’OMS que les informations sur le numéro de lot, la date de fabrication et la date de péremption indiquées dans l’alerte correspondaient à ses dossiers internes, elle n’a pas encore obtenu d’échantillons de produits suspects pour des tests de confirmation.

Ce lot était censé être vendu exclusivement sur les marchés indiens et que la quantité au Liban et au Yémen était importée de l’extérieur de la chaîne d’approvisionnement réglementée, de sorte que la société de fabrication ne peut pas garantir la sécurité du produit.

En outre, l’organisation a souligné la nécessité de détecter les produits contaminés et de les retirer de la circulation afin d’éviter de nuire aux patients. Elle a demandé une surveillance et une prudence accrues au niveau des chaînes d’approvisionnement dans les pays et territoires potentiellement touchés par ce produit.

L’OMS a également conseillé de renforcer la surveillance au niveau des marchés informels et a exhorté les autorités compétentes à les informer immédiatement si ce produit est détecté sur les marchés de leur pays.

L’OMS a également exhorté les fabricants à effectuer des tests de contamination microbienne avant de délivrer des lots de produits finis à utiliser, et a souligné la nécessité d’obtenir des médicaments auprès de fournisseurs certifiés et agréés, et de vérifier soigneusement l’authenticité et l’état physique des produits.