SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 November 2022, Wednesday |

Bahaa Hariri: Le soutien apporté par le centre du roi Salman est salué par le peuple libanais

Il Après sa candidature aux élections libanaises, l’homme d’affaires et homme politique Bahaa Hariri a annoncé la salutation de son pays à toute aide, en particulier du centre du roi Salman de secours et travail humanitaire, notant le soutien permanent du Royaume d’Arabie saoudite au peuple de son pays.

Dans une interview exclusive avec le journal saoudien « Al-Youm », il a souligné l’importance d’organiser la maison libanaise pour s’assurer que cette aide aille directement aux nécessiteux et non aux bureaucrates corrompus.

Il a déclaré qu’il était déterminé à participer aux prochaines élections du mois de mai, car il s’agit d’un tournant dans l’histoire du Liban, et que le peuple libanais ne veut pas seulement un nouveau leadership non corrompue, mais ils l’exigent.

Bahaa Rafik Hariri a condamné les attaques terroristes lancées par la milice houthie contre des civils et des biens civils en Arabie saoudite, comme un défi à toutes les lois et positions internationales.

Il a estimé qu’ en « général il doit y avoir un examen détaillé de toutes les actions financières du gouvernement, des actions des banques, et tout cela, et ensuite nous devons présenter les résultats au peuple libanais et à la communauté internationale pour montrer que nous sommes transparents. Ensuite, ceux qui ont fait de mauvaises choses doivent être tenus pour responsables et l’argent doit être restitué au peuple libanais. »

Quels sont l’impact et les objectifs de « Sawa lilubnan» sur la scène réformiste libanaise à court et à long terme?

Il a dit: « c’est une grande question, et il faudra plus d’une édition de votre journal pour y répondre, il suffit de dire que le peuple libanais mérite un gouvernement qui travaille pour tout le peuple et pas seulement pour les élites politiques. Ils méritent des soins de santé, l’électricité, l’accès à Internet et des emplois qui offrent un salaire décent et la sécurité et un pays qui n’est pas un champ de bataille pour les guerres ou les luttes des autres. Pour chacun des objectifs de cette politique, un plan détaillé est disponible sur le site de Sawa Liban: https://sawalilubnan.org »

Quelle est votre vision concernant les prochaines élections libanaises?

Hariri a répondu: « premièrement, les élections devraient avoir lieu comme prévu en mai, le peuple mérite la possibilité de choisir qui le dirigera. C’est ce que fait la démocratie, la volonté du peuple doit être entendue, et je pense que le peuple libanais veut un nouveau leadership qui ne soit pas lié à la corruption du passé, mais qui ne travaille que pour le peuple. C’est exactement ce que fait Sawa Li Lubnan, et je pense qu’elle aura un impact énorme sur les élections de mai. »

Avez-vous l’intention de vous présenter aux prochaines élections?

Il a indiqué « je participerai aux élections au mois de mai, c’est un moment tournant dans l’histoire du Liban et le peuple libanais ne veut pas seulement un nouveau leadership non corrompue, mais ils l’exigent. »

Qu’en est-il de Bahaa et de l’héritage politique du martyr Premier ministre libanais, Cheikh Rafic Hariri?
Quelles sont vos visions et vos ambitions?

Il a souligné que « ma seule ambition est de faire ce que je peux pour créer un Liban libre, indépendant et prospère qui puisse prendre la place qui lui revient sur la scène internationale. J’ai eu la chance et je cherche à aider ceux qui recherchent un changement réel et durable pour mon pays. »

Sawa Li Lubnan

Un mouvement politique fondé pour stimuler un changement réel et innovant au Liban, pour créer un pays souverain, sûr et économiquement prospère.

Le mouvement a construit ses valeurs sur le rejet du sectarisme, soulignant qu’il n’y a pas de place pour la religion dans la politique moderne.Les dirigeants doivent être choisis sur la base de la capacité et de la compétence, et non sur la base du secte, et en activant une diplomatie active, qui redonne au Liban son rôle de pionnier en tant que membre fondateur de la Ligue des États arabes et au sein d’une instance onusienne, et rompt son isolement.

source: Journal saoudien « Al-Youm »