SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 February 2023, Thursday |

Bassil: il n’est pas encore clair s’il y a une politisation de la part de Bitar

Le chef du « Mouvement patriotique libre » a estimé que « les droits des chrétiens ne s’obtiennent pas par le sang, mais plutôt par la loi, la promulgation de lois et la représentation des expatriés aux élections ».

Bassil a évoqué les événements de Tayouneh, soulignant la nécessité de préserver la paix civile et a déclaré: « Nous présentons nos condoléances aux victimes et nous demandons aux autorités de sécurité et judiciaires une enquête stricte et un procès rapide. »

Les propos de Bassil sont venus lors d’une réunion publique dans laquelle le CPL célèbre le 13 octobre.Dans le cadre de son discours, Bassil a déclaré, faisant référence au chef du parti « Forces libanaises », Samir Geagea: « l’un de vous, chaque fois qu’il essaie de se changer il revient à l’effusion de sang, car c’est sa nature et le crime de Tayouneh en est la plus grande preuve. »

Et Bassil a poursuivi, en s’adressant aux partisans du « duo chiite », en disant: « Ceux qui sont venus aux quartiers d’Al-Shiyah, d’Al-Tayouneh et d’Ain Al-Rummaneh en scandant des slogans provocateurs ils acceptent que les familles des victimes descendent à Al-Dahia en scandant des slogans contre ses habitants? »

Bassil a affirmé que « l’entente de Mar Mikhael entre le Mouvement patriotique libre et le Hezbollah a été faite pour que les lignes de contact soient les lignes de rassemblement entre les différents Libanais, et non les lignes de séparation entre eux ».

Bassil a évoqué les enquêtes sur le dossier du port de Beyrouth et a déclaré: «Il y a un certain parti pris, mais il n’est pas encore clair s’il y a une politisation de la part du juge, et l’enquête ne doit pas s’arrêter. »

Concernant les élections, Bassil a déclaré: « la manipulation des élections et de leur loi a commencé, les élections n’ont jamais eu lieu en mars, ni dans un tel temps auxmontagnes avec telles conditions de diesel, d’électricité, et de transport sont difficiles. Et elles ne se produisent pas pendant les périodes de jeûne pour les chrétiens. »

Il a poursuivi: « Les expatriés ont un droit dans la circonscription électorale 16, et ils ont le droit d’etre représenté directement au parlement par des députés sans perdre le droit de voter dans leur circonscription au Liban. »

Concernant la question financière, Bassil a souligné la nécessité de procéder à un audit juricomptable des comptes de la Banque du Liban.