SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 November 2022, Monday |

Bassil présente ses excuses à ses fans et parle de guerre mondiale… « Le système est plus fort que nous » !!

Le chef du Courant patriotique libre, le député Gebran Bassil, a affirmé lors du festival du mouvement intitulé « Nous étions et nous sommes restés ici », au Seaside Arena Beyrouth, que « nous avons traversé des circonstances exceptionnelles et affirmons notre détermination à aller de l’avant en réponse au aspirations des Libanais.

Il a déclaré:« Je m’excuse de ne pas avoir pu réaliser les rêves des gens parce que le système était plus fort que nous. Nous nous excusons auprès de tous ceux qui s’imaginaient qu’ils pouvaient nous faire échouer, je n’ai pas souhaité leur causer de chocs ».

Il a ajouté:« Je suis triste pour Jezzine, mais cela reste une forteresse pour les aounistes, et nous affronterons coups de couteau avec coups de couteau ».

Et il a poursuivi:« Suleiman Franjieh, tant que nous ne sommes pas d’accord avec lui, il reste authentique ».

Bassil a affirmé l’adhésion et le développement de la loi électorale et des mégacentres.

Il a estimé que:« la situation politique sunnite est malsaine et la fragmentation de cette manière est dangereuse, et la situation chiite est toujours cohérente, et nous avons contribué à empêcher la pénétration du siège chiite à Jbeil ».

Concernant les résultats des élections législatives, il a déclaré:« Nous sommes 21 députés, et avec les recours, nous espérons être au-dessus des 23 députés.

Il a déclaré:« La vérité fixe est que nous sommes le plus grand bloc du parlement, et nous grandirons aussi, et je ne suis pas contrarié s’il est plus petit. Ils sont les plus grands à prendre leurs responsabilités.

Bassil a appelé à « former un nouveau gouvernement dès que possible et à laisser les élections présidentielles à leur époque et à leurs circonstances, et sans conflits politiques ».

Et il a appelé à « organiser une table de dialogue interne avant de recevoir une invitation à tenir une conférence à l’étranger sur la stratégie de défense, les Syriens déplacés, les frontières et le gaz, et il n’y a pas de gaz de Karish sans gaz du champ de Cana ».

Il a dit:« Sortez de la tête l’idée du fédéralisme et de la partition, et la Syrie restera notre voisin ».

Il a ajouté:« Nous avons gagné, mais que voulons-nous faire de la victoire, et notre pays est en danger, et notre responsabilité est que nous soyons tous sauvés, et personne ne peut juger par lui-même, et après combien de mois allez-vous débarrassez-vous du mensonge du gouverneur de la Banque du Liban, et puis le vrai défi.

Et de poursuivre:« Nous sommes prêts à abolir totalement le sectarisme, mais nous comprenons que ce n’est pas le cas à l’heure actuelle, et qu’est-ce qui empêche la présence d’autres candidats à la présidence de la Chambre des représentants, et qui pense nous troquer entre les présidence du parlement et le vice-président, Ghaltan et notre licencié ».

Il a déclaré:« Nous voyons clairement une intention de ne pas former de gouvernement, et c’est ce qui causera la chute de Taif, et nous voulons un Premier ministre qui soit satisfaisant avec lui de sa secte et non de l’étranger, et le gouvernement doit avoir un programme clair et nous voulons connaître la position de son président sur Riad Salameh et du ministre des Finances.

Il a ajouté:« Maestro Schenker a admis sa participation à l’effondrement de notre pays et est satisfait de notre douleur ».

Il s’est adressé au « Mouvement patriotique libre » et à ses partisans en disant:« Vous êtes des héros, vous avez été exposés à une guerre mondiale à laquelle seuls les héros peuvent résister.

Bassil a conclu son allocution en adressant la victoire au président de la République, le général Michel Aoun.

Il est à noter que les participants à la célébration du « Mouvement patriotique libre » ont observé une minute de silence et des prières pour les âmes des martyrs de l’explosion dans le port de Beyrouth.