SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 September 2022, Thursday |

Bayram annonce les salaires du secteur privé après ajustement

« La situation économique onéreuse a pesé lourdement sur le maillon le plus faible des travailleurs et donc l’ajustement du salaire minimum est devenu nécessaire », a déclaré le ministre du Travail Mustafa Bayram.
Il a ajouté « bien que je sois d’abord aux côtés des travailleurs, les intérêts des employeurs et des entreprises doivent être pris en compte pour ne pas les épuiser, d’autant plus qu’une grande partie des entreprises peuvent ne pas être en mesure de payer des sommes importantes. »

Il a declare « De nombreux propriétaires d’entreprises dans des institutions privées ont automatiquement initié certains ajustements salariaux sans être déclarés pour la sécurité sociale de peur de payer des pourcentages supplémentaires sur les cotisations de sécurité ou de fin de service, arguant qu’ils ne peuvent pas être tenus responsables de l’ensemble de la crise économique Après beaucoup de négociations, de prises et de réponses, il a été convenu de donner 1.325.000 livres libanaises aux employés du secteur privé, couvrant un maximum de 4 millions de livres libanaises ».

Il a ajouté « Cette augmentation couvre pratiquement 80% des travailleurs du secteur privé et tous ceux qui sont soumis à la loi du travail, soit plus de 275 000 familles »,ajoutant que « le travail du Comité de l’indice se poursuit et lorsque vous constaterez que les circonstances exigent que nous fassions un ajustement supplémentaire, nous le ferons en comprenant, et nous avons convenu d’atteindre un salaire minimum officiel adopté par le gouvernement et reflété par décret conformément aux taux d’inflation et aux développements économiques et sociaux dans le pays conformément aux responsabilités qui existent dans le pays ».

Bayram a reconnu que l’augmentation n’était pas suffisante dans la situation économique difficile, notant qu’il s’agissait « pratiquement d’une sorte de soutien ou d’assistance d’urgence » et a souligné « le droit des travailleurs à vivre décemment et à subvenir à leurs besoins ».

En ce qui concerne l’augmentation des salaires du secteur public, il a souligné que « l’article 135 a été inclus dans le projet de budget, qui stipule que le secteur public devrait recevoir un salaire supplémentaire sur salaire pendant un an, mais pas moins de 2 millions LL et pas plus de 4 millions LL, et tant que la décision est liée à l’approbation du budget qui est à l’étude au Parlement et prendra son temps et jusqu’à son adoption à la Chambre des représentants, le gouvernement a décidé de continuer avec la subvention précédente, qui est un demi-salaire ».