SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 December 2022, Sunday |

Bechara Al-Asmar : La recommandation pour une grève globale le 15 juin

Le président de la Confédération générale des travailleurs du Liban (CGTL), Bechara Al-Asmar, a estimé en conférence de presse à l’issue de la réunion du Bureau du Conseil exécutif de la Fédération que « le pays vit depuis plus d’un an et demi sur une plaque chauffante, et ses ouvriers, employés et pauvres sont soumis au processus le plus humiliant de leur vie et de l’histoire de leur pays. »

Il a déclaré : « La plupart des citoyens, à l’exception de quelques-uns d’entre eux qui ont participé au pillage des ressources du pays, de l’argent des gens, des frais, des salaires et des compensations, vivent dans un état d’anxiété constante sans précédent dans la région et dans le monde. L’Union générale du travail condamne tout parti faisant obstruction à la formation du gouvernement et considère que toute obstruction supplémentaire est devenue une trahison de la patrie et des intérêts du peuple et de la société libanaise. »

Il a ajouté : « Le 26 mai dernier a été une journée syndicale, populaire et nationale avec distinction, car toutes les régions libanaises de leurs villes et villages ont répondu à l’appel du Syndicat du travail et du Comité de coordination syndicale. ont participé à répondre à l’appel syndical à la grève et à la criée dans tous les secteurs, les syndicats et les syndicats membres du syndicat sans exception. Ainsi que les associations des membres de l’Organe de coordination syndicale et le Syndicat des enseignants du secteur privé et des travailleurs de les administrations publiques, ainsi que les travailleurs indépendants, dans le secteur des transports terrestres et aériens, les hôpitaux publics et d’autres secteurs de la jeunesse, des femmes, des étudiants et autres. »

Et il a conclu : « Si nous ne parions pas sur la réponse du pouvoir avec tous ses partis pour répondre aux exigences de ce mouvement ouvrier et populaire de prudence, que nous avons considéré comme le début d’un mouvement et l’étincelle d’un lancement et d’une escalade, puis nous sommes au bureau et après que la crise s’est aggravée jour après jour, entraînant la menace de l’obscurité totale et l’interruption de toutes les formes de communication et de leurs réseaux, Nous appelons le Conseil exécutif, qui a laissé ses séances ouvertes, à tenir une séance du jeudi 10 juin, au siège du Syndicat, pour approuver : Une première recommandation faite par l’organe du bureau, de mettre en œuvre une grève nationale globale le mardi 15 juin, dans un deuxième temps, avec un calendrier de toutes les formes de escalade, développement du mouvement et tenue d’assemblées générales dans les régions, intérêts, départements et institutions pour discuter de ce programme d’escalade. Une deuxième recommandation est de demander qu’une conférence syndicale nationale élargie soit programmée à la lumière des communications que le bureau du conseil fera avec les autorités concernées. »