SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 December 2022, Monday |

Bonnes nouvelles de la Banque mondiale pour le Liban concernant le blé

Le monde en général et les pays pauvres qui dépendent du blé ukrainien en particulier craignent les répercussions de la guerre ukrainienne sur leur sécurité alimentaire.

Les événements ukrainiens ont entraîné une diminution des importations mondiales de blé et d’autres céréales, qui font partie des industries alimentaires de base. Les plus grands journaux internationaux ont parlé des risques qui pèsent sur la sécurité alimentaire dans les pays du Moyen-Orient, y compris le Liban.

Dans ce contexte, l’Association des moulins du Liban a annoncé que la Banque mondiale avait accepté d’allouer 150 millions de dollars pour répondre aux besoins en blé du Liban pendant une période de six mois.

L’association a déclaré dans un communiqué que « plusieurs réunions ont eu lieu avec la délégation de la Banque mondiale à Beyrouth, en présence du représentant de l’association Ahmed Hoteit et des membres de l’association, au cours desquelles ils ont discuté des moyens d’assurer la stabilité de la sécurité alimentaire, notamment en termes de fourniture permanente de blé, qui est considéré comme un produit alimentaire de base. L’approbation de la Banque mondiale a été obtenue pour allouer 150 millions de dollars afin de garantir les besoins du Liban en blé pour une période de six mois, car la Banque mondiale considère que la stabilité alimentaire commence par la fourniture des besoins du pays en blé pour produire du pain. »

Le ministre de l’économie Amine Salam a assuré à plusieurs reprises qu’il n’y a pas de crise du blé prévue, car le ministère travaille sur des plans pour répondre aux besoins du Liban en cette matière de base, mais les prix vont augmenter.