SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 6 December 2022, Tuesday |

Bou Habib rencontre des sénateurs et poursuit ses rencontres à Washington

Le ministre des Affaires étrangères, Abdullah Bou Habib, poursuit ses rencontres à Washington, où il a rencontré les sénateurs démocrates Bob Menendez et Jean Shaheen, après avoir rencontré auparavant deux sénateurs républicains.

Les sénateurs des deux partis ont salué « la transparence et l’intégrité du processus électoral parlementaire ».

Ils ont espéré qu’ « un nouveau gouvernement sera bientôt formé pour mettre en œuvre les réformes convenues avec le Fonds monétaire international, et que la Chambre des représentants approuvera les projets de loi renvoyés par le Conseil des ministres, ce qui permettra d’avancer vers cet objectif. »

Et un communiqué du ministère des Affaires étrangères a déclaré que « les membres du Sénat qui ont rencontré Bou Habib cherchent à obtenir l’approbation du Congrès du paquet de soutien aux moyens de subsistance de l’armée libanaise et des forces de sécurité. Tous ceux que Bou Habib a rencontrés, appartenant aux partis démocrate et républicain, ont insisté sur la nécessité d’aider le Liban. »

Bou Habib a également rencontré, à la résidence de l’ambassade, un certain nombre de hauts fonctionnaires et de conseillers du Congrès américain appartenant aux commissions des relations, des affaires étrangères et des crédits, et a discuté avec eux de tous les dossiers libanais et régionaux.

Bou Habib a également rencontré, au siège du Fonds monétaire international à Washington, le directeur du Moyen-Orient et de l’Asie centrale Jihad Azour et l’équipe de la délégation de négociation avec le Liban dirigée par Ernesto Ramirez.

La réunion a été suivie par vidéo, par le directeur exécutif Dr Mahmoud Mohieldin, et au cours de la réunion, les moyens de progresser pour atteindre un accord final avec le FMI ont été discutés à la lumière du protocole d’accord signé le 7 avril de cette année et l’impact des résultats des élections parlementaires sur la capacité des autorités libanaises à approuver un paquet des réformes requises, pour obtenir l’approbation du Conseil d’administration du Fonds de l’accord.

Les représentants du Fonds ont exprimé « une grande inquiétude quant à l’évolution économique du Liban dans la phase à venir, à la lumière de la baisse significative des réserves en devises fortes de la Banque du Liban. »

Ils ont souligné « l’incapacité du Fonds à aider le Liban sans l’approbation des réformes nécessaires, qui sont considérées comme le minimum que le Fonds demande habituellement aux pays qui souhaitent obtenir son aide, notamment l’approbation du budget 2022, l’approbation de la loi sur le contrôle des capitaux, l’amendement de la loi sur le secret bancaire, et l’approbation d’un plan stratégique pour le secteur bancaire basé sur une évaluation transparente et équitable qui rétablit la confiance dans le secteur, et une évaluation des actifs externes de la Banque du Liban. »

Le communiqué indique que « le chef de la mission du FMI, Ernesto Ramirez, doit se rendre au Liban en juin prochain. »

Bou Habib avait rencontré le vice-président de la Banque mondiale pour les affaires du Moyen-Orient, Farid Belhaj.