SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 October 2022, Tuesday |

Boushekian inspecte l’incendie de l’usine de Fanar

Le ministre de l’Industrie, « Georges Boushekian », a visité cet après-midi, lors d’une visite d’inspection, l’usine Technointernational dans la région de Fanar au nord du Metn.

Celui qui en a détruit une grande partie et son contenu hier, exprimant sa tristesse et son chagrin pour la mort de deux jeunes hommes et de deux blessés et pour l’ampleur des pertes matérielles.

Il a présenté ses condoléances aux familles des deux victimes décédées.

Il a également remercié « les forces de sécurité, la défense civile, les pompiers, les services et éléments municipaux pour leur contribution à l’extinction de l’incendie, et les efforts déployés par les éléments et volontaires pour circonscrire l’incendie et l’éloigner du milieu résidentiel ».

Il a expliqué que les accidents et les dangers accompagnent l’activité industrielle où qu’elle se trouve, surtout si des matériaux inflammables sont utilisés.

Il a souligné la nécessité d’une surveillance et en fixant des conditions contraignantes pour que les usines souscrivent trois polices d’assurance couvrant tous les types de risques, y compris l’incendie, les travailleurs et la responsabilité civile.

En outre, il a souligné que le ministère a récemment renforcé ses exigences pour les propriétaires d’usines qui utilisent des produits chimiques de contracter avec un ingénieur chimiste spécialisé pour superviser les opérations des activités chimiques conformément aux conditions et normes de sécurité publique.

Dans les nouvelles zones industrielles, le ministère a noté la mise en place de zones tampons séparant les zones industrielles et résidentielles de manière à préserver la sécurité des abords.

Il a mentionné que le problème du chevauchement des zones résidentielles et industrielles est très ancien et se pose presque dans la plupart des municipalités du Liban, et une solution radicale et appropriée n’a pas été développée pour cela.

L’origine du problème tient au non-respect des règles d’urbanisme et à l’empiétement sur les propriétés publiques, marines et fluviales, voire les communs communaux, et sur la propriété privée.