SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 December 2022, Sunday |

Castro appelle à déclarer la désobéissance civile

Le chef de la Fédération nationale des syndicats d’ouvriers et d’employés du Liban (FENASOL), Castro Abdallah, a déclaré dans un communiqué que l’État a créé pour nous ce matin une nouvelle file d’attente pour remplir les bouteilles de gaz à usage domestique, et que cette denrée est en rupture de stock dans les magasins et les entrepôts.

Abdalla a ajouté : « Les travailleurs et la classe à faible revenu ne se tairont plus lorsqu’ils seront témoins de pénuries de produits de base tels que les médicaments qui sont devenus rares dans les pharmacies, alors que les importateurs et les fournisseurs les stockent pour les vendre plus tard à des prix plus élevés et sur le marché noir. »

Il a ajouté que le syndicat des boulangers menaçait dernièrement d’arrêter la production en raison de la pénurie de diesel et de son prix élevé sur le marché noir, ce qui constitue une introduction pour augmenter le prix d’un paquet de pain.

Abdallah a dit qu’à côté de l’essence, du diesel et des denrées alimentaires, le marché connaît une pénurie de gaz à usage domestique, qui n’est disponible qu’au marché noir, les commerçants le stockent dans leurs entrepôts, en attendant le nouveau prix de la plateforme de 3.900 LBP pour chaque dollar.

Abdallah s’est adressé aux monopolistes en disant : « Les gangs qui stockent ces produits profitent de leur alliance avec l’autorité et ses ministères, et les banques, et en tête de liste le gouverneur de la Banque centrale. »

Il a demandé au ministre de l’énergie et de l’eau de prendre des mesures immédiates et de faire une descente dans les entreprises et leurs magasins pour faire du remplissage de gaz devant les citoyens. »

Il a demandé s’ils sont satisfaits des files d’attente humiliantes qu’ils ont créées, et s’ils sont satisfaits des profits qui résultent de la différence de prix entre les prix subventionnés et non subventionnés ?

Abdallah s’est adressé aux travailleurs et à tous les citoyens en leur demandant de se révolter et de déclarer une désobéissance civile globale pour paralyser les dirigeants et les cartels. « Il est temps de faire tomber cette autorité dans la rue ».