SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 22 May 2022, Sunday |

C’est ce que le ministre des Communications a révélé à propos de la panne d’Internet

Le ministre des Télécommunications,Talal Hawat, a assuré que  » malgré la crise que traverse le Liban, le secteur des télécommunications ne sera pas interrompu tant que la Banque du Liban emmene les fonds nécessaires pour acheter du carburant ».Il a déclaré: »Bien sûr, si le carburant n’est pas disponible,l’internet s’arrêtera, et nous n’en sommes pas actuellement à ce stade, car le ministre de l’Énergie nous fournit la quantité nécessaire pour faire fonctionner tous les réseaux terrestres et cellulaires, sachant qu’aujourd’hui nous avons besoin de trois fois la quantité que nous utilisions auparavant (De 25 000 tonnes par jour à 70 000) en raison de pannes de courant. »

Hawat a souligné que « le ministère des Télécommunications fournit des générateurs au réseau pour les urgences et non pour une utilisation continue, et ils couvrent environ 8 heures, mais ils fonctionnent actuellement entre 20 et 21 heures par jour, en plus des pannes d’urgence. »

Il a expliqué que « le ministère fournit un générateur d’urgence pour chaque station, car le budget ne permet pas plus que cela, et « Ogero » a soumissionné pour remplacer les anciens générateurs par des nouveaux et mettre des générateurs supplémentaires pour soutenir la réserve afin de sécuriser le réseau et éviter les interruptions de communication.

Concernant la maintenance, il a déclaré : » Dans les gouvernements précédents, les budgets d’exploitation et de maintenance étaient d’environ 190 milliards de livres libanaises, et lorsque nous avons pris nos fonctions en 2020, nous avons donné 48 milliards de livres libanaises du budget pour maintenir le réseau, et ce chiffre est bien sûr très faible, et avec la hausse du taux de change du dollar il est devenu plus difficile à obtenir des services de l’agence « Ogero ».

Il a ajouté: »C’est ce sur quoi nous travaillons avec le Premier ministre Hassan Diab et le ministre des Finances pour ajouter un montant de 30 milliards de livres à 48 milliards de livres afin que nous puissions payer les cotisations jusqu’à fin 2021, et ainsi achever le travaux d’entretien, car si l’argent nécessaire n’est pas assuré, les services peuvent être réduits. »

Concernant l’utilisation de l’énergie verte, Hawat a expliqué qu' »il y a des études soumises aux gouvernements précédents sur la possibilité d’utiliser cette énergie alternative, mais elles n’ont pas été réalisées. Quant à savoir pourquoi je n’y ai pas eu recours parce que nous sommes entrés dans un gouvernement en faillite et nous allons avec le minimum de choses pour fournir les services aux citoyens. »