SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 22 October 2021, Friday |

Chambre internationale de navigation de Beyrouth craint que la sécurité alimentaire des citoyens devient menacer

La Chambre internationale de navigation de Beyrouth a annoncé dans un communiqué, que « La baisse continue des services et des performances du terminal à conteneurs du port de Beyrouth, en raison de la diminution du nombre de ponts roulants adaptés au déchargement et à l’expédition des porte-conteneurs, a conduit à une nouvelle crise d’embouteillage des navires en dehors des quais,en attendant son tour d’amarrer et de travailler. »

La Chambre s’attend à ce que « la crise s’aggrave avec l’arrivée de plus de porte-conteneurs, alors que les procesus des opérations des navires se déroulent très lentement ».

La chambre a indiqué que 4 navires attendent actuellement à l’extérieur des bassins, et 4 autres navires devraient arriver dans les prochaines 24 heures.

La Chambre a souligné que « les compagnies maritimes internationales ont exprimé leur fort mécontentement face à la détérioration des services et des performances du terminal à conteneurs, alors qu’il s’agissait de l’un des terminaux les plus importants opérant en Méditerranée orientale ».

La Chambre a de nouveau appelé tous les responsables à « intervenir rapidement auprès de la Banque du Liban pour permettre à l’entreprises exploitant la station BCTC, de transférer les fonds de ses dépôts en devises étrangeres à des fournisseurs à l’étranger pour acheter les pièces détachées nécessaires à la réparation des équipements de la station, notamment ponts roulants.Elle a exprimé sa crainte « que le travail de la station soit paralysé au cas où plusieurs de ces ponts seraient hors service et ainsi la sécurité alimentaire des citoyens devient menacer. »