SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 October 2022, Wednesday |

Chaos et confusion concernant les fonds des déposants

Selon l’économiste Jassem Ajaka, « il y a une sorte de tourmente et d’incompréhension autour de l’argent des déposants, et l’État a abandonné ses obligations ».

Dans une interview à la radio, il a déclaré que l’argent des déposants n’est pas protégé dans les nombreuses formes données en échange de l’acquittement par l’État de toutes les infractions antérieures.

Ajaka a poursuivi « L’aide internationale est conditionnelle à des réformes, qui sont des lois et des mesures adoptées par le gouvernement, et nous n’avons adopté aucune mesure de réforme ».

Il convient de noter que la proposition du gouvernement libanais d’exécuter des réformes du secteur bancaire en collaboration avec le Fonds monétaire international a été sévèrement critiquée.

Au cours des discussions avec le FMI, l’administration a exprimé des inquiétudes quant au contenu du plan, mais certains éléments ont commencé à fuiter dans le public.