SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 October 2022, Sunday |

Combien coûteront les élections législatives de mai?

Information International a publié un rapport intitulé « 15,5 millions de dollars, le coût de la tenue des élections législatives 2022 », qui indiquait:« Les électeurs libanais doivent se rendre le dimanche 15 mai pour choisir leurs 128 représentants, et ils seront précédés le Jeudi 12 par les responsables électoraux.Les vendredi et dimanche 6 et 8 mai, les Libanais qui se sont inscrits pour voter à l’étranger, et pour que ces élections aient lieu, il y a un coût financier supporté par l’Etat libanais ».

Il a ajouté:«P ar conséquent, le ministère de l’Intérieur et des Municipalités a préparé une estimation à ce coût et a demandé au Conseil des ministres lors de sa séance de demain, mardi, d’approuver le transfert de ces crédits financiers de la réserve budgétaire, au ministère de l’Intérieur, et la valeur des crédits est précisée en dollars et s’élève à 15 474 000 $ et est divisée en deux parties :

Il est divisé en livres et s’élève à 198,275 milliards de livres, soit 7,931 millions de dollars, selon le taux de change de 25 mille livres pour un dollar.

Une tranche en dollars, d’un montant de 7,143 millions de dollars.

7 700 bureaux de vote x 7 millions de livres syriennes, indemnités et indemnités de transport pour les chefs de bureaux de vote et les greffiers = 53,9 milliards de livres.

Il s’agit des compensations pour les commissions d’enregistrement et des frais pour les employés et les services de sécurité: 35 milliards de livres.

C’est une avance à l’armée libanaise: 50 milliards de livres.

C’est une avance aux Forces de sécurité intérieure: 50 milliards de livres.

C’est une avance aux conservateurs: 5 milliards de lires.

Compensation pour l’organe de supervision électorale et l’organe administratif et le loyer du siège : 3,5 milliards de livres.

Avance à la Direction générale des affaires politiques et des réfugiés : 474,1 millions de livres libanaises.

Avance à la Direction générale du statut personnel : 175 millions de livres libanaises.

Avance à la Direction administrative conjointe du ministère de l’Intérieur et des Municipalités: 225 millions de livres libanaises.

Et il a ajouté:« Ce sont les dépenses en dollars américains:

Bulletins de vote préfabriqués, publications et papeterie: 4,5 millions de dollars.

Programmes de diffusion des résultats et de liaison électronique des comités: 1 M$.

Achat et entretien de photocopieurs, ordinateurs, télécopieurs et encre spéciale: 30 mille dollars.

Achat et maintenance de groupes électrogènes et contrats d’abonnement pour sécuriser le courant électrique : 250 mille dollars.

Frais de transport des téléviseurs, des caméras, des isolateurs, des générateurs et des urnes, de leur retour aux entrepôts, du transport des publications et des salaires des techniciens: 450000 dollars.

Formation des employés des bureaux de vote, des employés du ministère de l’Intérieur et des Municipalités et des employés du ministère de la Justice, et indemnité de transport pendant la période de formation: 450 mille dollars.

Préparation des listes électorales et distribution des stylos dans le pays et à l’étranger: 200000 $.

Modification des programmes des bureaux de vote pour faciliter le vote des personnes ayant des besoins particuliers : 10000 $.

Contrats de diffusion des résultats et de leur publication sur le site Internet du ministère de l’Intérieur et des Municipalités : 20 000 dollars.

Matériel technique et de bureau pour la Commission de surveillance des élections : 103 000 dollars.

Petite caisse: 100000 $.

Campagne publicitaire: 10000 $.

Sécurisation des imprimantes et de l’encre spéciale pour la délivrance des cartes d’identité et la location des voitures pour le besoin de transfert des formulaires: 20000 $.

Le rapport conclut: Il y a des dépenses qui doivent être examinées et auditées, y compris le coût des bulletins de vote préparés à l’avance, s’élevant à 4,5 millions de dollars, qui peuvent être complétés par la Direction des affaires géographiques de l’armée libanaise, qui peut permettre qu’il soit réduit.