SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 23 October 2021, Saturday |

Commandant en chef de l’armée : La communauté internationale parie sur l’armée libanaise car elle est l’épine dorsale du Liban et un facteur de stabilité

Le commandant en chef de l’armée Libanaise, le général Joseph Aoun, a inspecté les unités de l’armée de terre déployées dans la Bekaa, et a écouté un rapport sur la situation sécuritaire et la manière de mettre en œuvre les missions opérationnelles.

D’abord, le Général Aoun a visité le siège général de la branche des renseignements de la région de la Bekaa à Ablah, où il a écouté un briefing sur la situation sécuritaire. Il a félicité les militaires à l’occasion de l’Aïd al-Adha et de la fête de l’armée, et a déclaré : « La situation sécuritaire a connu une amélioration tangible dans la région de la Bekaa grâce à vos efforts et vos sacrifices. La sécurité dans cette région est pour tout le monde sans exception. Nous ne permettrons à personne de déstabiliser ni de revenir au passé. Grâce à vous, les citoyens se sentent en sécurité et je suis fier de vous. »

Il s’est ensuite rendu à la base aérienne de Rayak, où il a inauguré le bâtiment de l’école de l’armée de l’air, rencontré les officiers et les soldats, et fait l’éloge des résultats qu’ils obtiennent grâce à leur détermination et leur volonté, malgré les conditions de vie difficiles dans lesquelles ils vivent et leurs modestes capacités. Il a déclaré : « La communauté internationale parie sur l’armée libanaise car elle est la colonne vertébrale du Liban et un facteur de stabilité Et c’est grâce à vous. »

La visite s’est terminée au siège de la sixième brigade à Baalbek, où il a été informé des missions de sécurité effectuées par les éléments de la brigade, et de la poursuite des personnes recherchées et de celles qui portent atteinte à la sécurité. Il s’est adressé à eux en disant : « Vous faites face aux dangers et aux défis au quotidien et vous accomplissez vos tâches avec professionnalisme. Grâce à vos efforts et à votre professionnalisme, la situation sécuritaire dans la ville de Baalbek et ses environs s’est considérablement et remarquablement améliorée, et grâce à votre courage et à votre discipline, l’État a retrouvé son prestige. » Le général Aoun a souligné que « la sécurité est une ligne rouge, et que l’armée ne permettra pas que la sécurité de Baalbek ou de toute autre région soit altérée, quels que soient les coûts et les sacrifices, » soulignant que « les habitants de Baalbek sont des partisans de la paix, et que ceux qui violent la sécurité n’ont aucune couverture politique d’aucun côté, » et a ajouté : « Les citoyens de Baalbek sont des partisans de la paix. Les citoyens de Baalbek sont nos fils, et nous appelons les personnes recherchées à se rendre pour régler leurs affaires légales, sinon l’armée est à l’affût, et le sang des soldats ne sera pas vain. »

Le général Aoun a évoqué la situation actuelle, en déclarant : « Il semble que la situation s’aggrave et que les choses sont sur le point de s’intensifier car nous sommes confrontés à un destin politique et social difficile. Notre responsabilité est grande à ce stade, et nous sommes tenus de préserver la sécurité et la stabilité de la patrie et de prévenir le chaos. L’expérience d’hier en est un exemple. Je vous félicite d’avoir maîtrisé vos nerfs et d’avoir manqué l’occasion pour ceux qui voulaient provoquer la sédition. »

Il poursuit : « À la lumière de la détérioration de la situation économique, la souffrance du peuple libanais augmente à différents niveaux, et la souffrance des militaires augmente également. De nombreux défis nous attendent qui peuvent nécessiter des efforts exceptionnels sur la façon de les traiter. Je connais l’ampleur des tâches qui vous sont confiées dans ces circonstances difficiles et délicates, à un moment où vous êtes obsédés par la nécessité de fournir le minimum nécessaire à une vie décente pour vos familles en raison de la faible valeur de vos salaires. Nous suivons de près votre situation, et nous nous efforçons de tous nos efforts, en communiquant avec les pays amis et frères, de demander une assistance et de vous la fournir. Ils nous accusent de mendier, mais pour vous et vos familles, nous ferons l’impossible, et il n’y a pas de patrie sans armée, ni de stabilité ou de sécurité sans votre présence et vos sacrifices. J’ai toute confiance que, malgré cette souffrance, vous continuerez à accomplir votre devoir jusqu’au bout, car vous êtes l’espoir du peuple et vous êtes la stabilité du Liban, aussi grâce à vous, notre peuple est en sécurité. Notre peuple nous fait confiance et la communauté internationale aussi. Tout le monde sait que l’armée est la seule qui fonctionne encore. L’armée est une force de dissuasion contre le chaos. Je sais que vous ne permettrez à personne d’envahir notre terre et que vous ne laisserez pas ces circonstances vous faire perdre votre appartenance à votre patrie, votre identité et votre terre. »

Il a conclu : « Ce que nous vivons aujourd’hui est une crise temporaire et elle passera. Nous la traverserons grâce à votre volonté et à votre détermination. »