SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 6 October 2022, Thursday |

Coopération judiciaire libano-française dans l’affaire de Riad Salameh

Sawt Beirut International
A A A
Imprimer

Sawt Beirut International a appris de sources judiciaires informées que le dossier financier concernant le gouverneur de la Banque du Liban Riad Salameh est maintenant au premier plan de l’attention des autorités judiciaires, qui tentent de mettre fin à l’enquête préliminaire avec lui, et de déterminer si cette enquête aboutira à la poursuite de Salameh ou de la préservation de l’enquête en l’absence de preuves suffisantes.

Le cour de cassation cherche à recueillir plus de données, que ce soit par correspondance avec des banques ou de l’étranger, et pour accélérer ces démarches, une délégation judiciaire se rendra à Paris en début de semaine prochaine pour discuter du dossier judiciaire dans lequel Salameh est poursuivi devant la justice Française, et la délégation se compose du procureur général discriminatoire juge Jean Tannous (qui enquête sur le dossier de Salameh de son appartement libanais) et du défenseur public d’appel à Beyrouth le juge Raja Hamoush.

Selon des sources judiciaires à Sawt Beirut International, la visite se concentrera sur « la coopération et l’échange d’informations disponibles pour les deux parties, y compris les soupçons sur le gouverneur de la banque centrale et ses proches, tels que son frère Raja Salameh, et l’assistance de la gouverneure Marianne Al-Hawick, concernant la violation de la loi monétaire et de crédit, le blanchiment d’argent et l’enrichissement illicite ».

Ce développement a coïncidé avec le report du juge d’instruction au Mont-Liban le juge Arlette Tabet, l’interrogatoire du Riad Salameh, qui était prévu hier, dans l’affaire contre le groupe « United » pour le crime de « violation de la loi de l’argent et du crédit et de manipulation de la valeur de la monnaie nationale et détournement de fonds publics », où l’audience a été reportée au troisième mars, après l’absence de Salameh et de son agent légal d’assister à l’audience.
La juge Tabet a demandé au procureur de la République financière de déposer une copie de la plainte déposée devant elle par le groupe « United » pour la rejoindre.

Mardi, le procureur général des appels du Mont-Liban, la juge Ghada Aoun, a publié un décret pour faire référence à neuf propriétés et quatre voitures appartenant au gouverneur de la Banque du Liban Riad Salameh, et elle a ordonné aux départements compétents de l’empêcher d’agir en conséquence, à la suite de son défaut de comparaître devant elle pour être interrogé par l’équipe juridique du groupe « Le peuple veut réformer le système », pour des crimes d’«enrichissement illégal, de blanchiment d’argent et de détournement de fonds publics ». La juge Aoun a également publié un décret empêchant le gouverneur de la Banque centrale de quitter le territoire libanais.