SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 September 2022, Tuesday |

Crise de pain…

Les boulangeries de Nabatieh ont reçu ce matin un petit nombre de liasse de pains, pas plus de 10 liasses pour chaque magasin ou boutique, alors que la liasse de pain était vendue au marché noir pour 35 000 livres.

Dans un précédent dangereux, des familles syriennes de la place Kafr Jouz ont saisi plus de vingt paquets de pain d’une camionnette appartenant à une boulangerie du sud et les ont payés.

Le chef de la Fédération des syndicats et des employeurs du gouvernorat de Nabatiyeh, Hussein Wahbi Mogharbel, a mis en garde contre « toucher les pains des pauvres, des travailleurs, des défavorisés et des vulnérables », et a déclaré: « Si la raison est que la farine s’épuise , comme vous le prétendez, alors la Banque centrale du Liban devrait prendre l’initiative de payer les crédits et d’importer du blé. »

Il a souligné que « les prix des matières premières et des denrées alimentaires ont augmenté de façon effrayante après la hausse des prix du carburant sous prétexte de la hausse du prix du dollar ». Et il a exigé « d’augmenter les salaires, comme approuvé par l’Union générale du travail, et de payer l’indemnité journalière de transport pour les employés et les ouvriers municipaux, avant que l’explosion sociale ne se produise ».

Et il a annoncé, « se tenant aux côtés des propriétaires des boulangeries qui ont organisé un sit-in aujourd’hui à Al-Duweir, exigeant la fourniture de farine ».