SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 December 2022, Saturday |

De nouveaux procès assiègent Bitar…Les détenus demandent le transfert de dossier

Le nombre des poursuites autour de l’enquêteur judiciaire dans le dossier de l’explosion du port de Beyrouth, le juge Tarek Bitar, s’est élargi, et ne se limite plus aux politiciens accusés dans le dossier, mais s’est déplacé vers les détenus qui ont toujours soutenu ses procédures et refusé de le remplacer par un autre juge. Aujourd’hui, l’avocat Sakher Al-Hashem a soumis, au nom de l’ancien directeur général du port de Beyrouth, Ing. Hassan Koraytem, et du chef de la sécurité du port, Muhammad Al-Awf, qui sont tous deux détenus dans ce dossier, une demande à la sixième chambre de la Cour de Cassation, demandant que l’enquête soit transférée de la main de Bitar et la nomination d’un autre juge pour cette tâche.

Les auteurs du document ont justifié que « les obstacles auxquels Bitar est confronté, et le nombre considérable de la demande de dessaisissement déposés contre lui par plus d’une partie, ralentissent les enquêtes et empêchent une décision sur les demandes de libération des détenus. »

Et avant Al-Hashem, l’avocat du détenu, Muhammad al-Mawla, (le chef du port), l’avocat Khalil al-Mawla, qui a présenté une assignation similaire devant la même Cour de cassation, et a demandé que l’enquête soit transférée des mains du juge Bitar, et il a justifié que la raison de cette demande est « l’arrêt de la progression des enquêtes et l’empêchement de toute progression du dossier d’enquête ».

Cependant, ces demandes n’empêchent pas Bitar de travailler sur le dossier jusqu’à ce que le tribunal rende une décision d’acceptation ou de rejet des demandes, contrairement aux demandes de dessaisissement de Bitar qui ont gelé l’enquête il y a environ quatre mois.

    la source :
  • Sawt Beirut International