SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 November 2022, Wednesday |

De nouveaux tarifs sont attendus pour les redevances d’eau!

Le président du conseil d’administration et directeur général de la Beyrouth and Mount Lebanon Water Corporation, Jean Gibran, a révélé que l’approvisionnement en eau de Beyrouth et du mont Liban a diminué de 40 à 50 %, en raison de la crise de l’électricité et du diesel.

Elle a souligné que l’entretien de l’approvisionnement en eau a baissé de 80 %, car les entrepreneurs veulent que nous les payions en dollars.

Gibran a ajouté : « Nous avons des stations à Kesrouan, Chouf et Aley qui sont fermées depuis plus d’un mois et demi. En raison du manque de carburant, nous avons commencé à fermer certaines stations. »

Gibran a souligné, dans le cadre de l’émission « Scène libanaise » sur la chaîne « Al-Hurra », avec le média Layal Al-Ikhtyar, la nécessité d’augmenter le tarif de l’eau d’au moins 300 000 livres à 600000 livres, même si ce pourcentage n’est pas suffisant. .

Annonçant que, selon une étude qu’ils ont menée, le compteur d’eau devrait être de deux millions et 250 mille au lieu de 340 000 aujourd’hui, mais cette affaire ne peut être appliquée dans cette circonstance difficile que vivent les citoyens.

Il a ajouté: « Nous devons aider à augmenter les frais d’abonnement, sinon les institutions de l’eau vont s’effondrer. »

Cependant, Gibran s’est plaint des difficultés rencontrées par les employés des institutions de l’eau.

Soulignant que leur salaire n’est plus égal à plus de 100 $ et qu’ils touchent un million et demi de livres sterling, et que cette affaire commence à pousser certains à quitter leur emploi et d’autres s’apprêtent à partir, et à cause de la crise de l’essence, les employés y participent à 50%.

Si la situation perdure, nous craignons que tous les salariés ne puissent pas venir travailler.