SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 10 August 2022, Wednesday |

Déclaration du Sommet de Djeddah : Le gouvernement libanais doit étendre son contrôle sur tout le territoire libanais

Les dirigeants du Conseil de coopération des États arabes du Golfe, de la Jordanie, de l’Égypte, de l’Irak et des États-Unis ont conclu un sommet international qui les a réunis dans la ville saoudienne de Djeddah, à l’issue duquel ils ont affirmé leur soutien pour faire en sorte que la région du Golfe soit exempte de toute arme de destruction massive, maintenir la sécurité et la stabilité de la région et soutenir les efforts diplomatiques visant à apaiser les tensions régionales.

Le communiqué, publié par l’agence de presse officielle saoudienne, « SPA », ajoute que les dirigeants ont également confirmé l’approfondissement de leur coopération régionale en matière de défense, de sécurité et de renseignement, ainsi que la garantie de la liberté et de la sécurité des voies de navigation maritime.

Le Liban était présent lors des discussions des dirigeants du Sommet entre les États-Unis et les pays du Golfe, où les dirigeants des pays réunis ont exprimé dans leur déclaration leur « soutien à la souveraineté, à la sécurité et à la stabilité du Liban, ainsi qu’à toutes les réformes nécessaires à son redressement économique. »

De même, les dirigeants ont salué « la tenue d’élections législatives, avec l’appui de l’armée libanaise et des forces de sécurité intérieure. »

En ce qui concerne les prochaines élections présidentielles, les dirigeants ont appelé « toutes les parties libanaises à respecter la constitution et les dates constitutionnelles ». Ils ont salué les efforts des amis et partenaires du Liban pour rétablir et renforcer la confiance et la coopération entre le Liban et les pays du Conseil de coopération des États arabes du Golfe, ainsi que leur soutien au rôle de l’armée libanaise et des forces de sécurité intérieure dans le maintien de la sécurité du pays.

La déclaration a noté en particulier les initiatives de l’État du Koweït visant à construire une action commune entre le Liban et les pays du Conseil de coopération des États arabes du Golfe, l’annonce récente par l’État du Qatar de son soutien direct aux salaires de l’armée libanaise, et l’affirmation par les États-Unis de leur intention de développer un programme similaire pour soutenir l’armée libanaise et les forces de sécurité intérieure.

Les dirigeants ont également salué « le soutien apporté par la République d’Irak au peuple et au gouvernement libanais dans les domaines de l’énergie et de l’aide humanitaire », et ont appelé « tous les amis du Liban » à se joindre aux efforts visant à assurer la sécurité et la stabilité du Liban.

La déclaration souligne « l’importance d’étendre le contrôle du gouvernement libanais sur l’ensemble du territoire libanais, notamment en appliquant les dispositions des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité et de l’Accord de Taëf, afin qu’il puisse exercer sa pleine souveraineté. »