SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 December 2022, Monday |

Déclaration importante du Syndicat des importateurs et entrepositaires pharmaceutiques

En réponse à ce qui circule dans certains médias sur le fait que certains importateurs ont cessé de livrer des médicaments aux pharmacies en raison de la grande différence entre le taux de change du dollar sur le marché parallèle et le taux de change approuvé par le ministère de la Santé publique, le Syndicat des importateurs de médicaments et des propriétaires d’entrepôts au Liban clarifie ce qui suit:

Tout d’abord, cette question n’est pas liée aux médicaments qui sont encore soutenus, en tout ou en partie, c’est-à-dire les médicaments contre le cancer et les maladies incurables, ainsi qu’un certain nombre de médicaments pour les maladies chroniques qui sont toujours soutenus.

De plus, en ce qui concerne les médicaments dont les subventionsont été complètement arretées, on sait que ces médicaments ont de nombreuses alternatives fabriquées localement et importées sur le marché, et qu’ils sont toujours au prix de 26 000 LL.

Depuis le 27 avril jusqu’à aujourd’hui, le taux de change sur le marché parallèle a dépassé le prix de 26000 LBP. Il convient de noter que les pharmaciens et les importateurs avaient supporté cette différence à ce stade jusqu’à la hausse soudaine et insensée du taux de change du dollar américain après les élections législatives, de sorte qu’il a franchi le seuil de 30 000 et a touché 32 000, et une grande nombre de pharmaciens et d’importateurs ne pouvaient plus supporter.De même, on sait que la plateforme Sayrafa ne répond pas aux besoins d’importation de médicaments, obligeant les importateurs à recourir au marché parallèle et aux changeurs de monnaie.

Le Syndicat, mette toutes ses capacités à la disposition des responsables afin de trouver des solutions et de fournir les besoins des patients.

Le Syndicat des importateurs et entrepositaires de produits pharmaceutiques au Liban accueille favorablement la proposition soumise par l’Ordre des pharmaciens, qui stipule que l’indice des prix doit être publié sur une base hebdomadaire.