SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 7 December 2022, Wednesday |

Déjouement de la contrebande de plus de 5 millions de pilules de Captagon à travers le port de Beyrouth

La Direction générale des forces de sécurité intérieure – Division des relations publiques a publié le communiqué suivant :

« Dans le cadre de la poursuite continue des réseaux de contrebande de drogue et de l’arrestation de leurs membres, les unités spécialisées de la Division de l’information des Forces de sécurité intérieure s’efforcent constamment d’intensifier leurs efforts pour découvrir les opérations de contrebande à destination et en provenance du territoire libanais, et pour identifier et arrêter les personnes impliquées. »

« À la suite d’enquêtes et de recherches intensives, la Division a eu confirmation d’informations selon lesquelles un réseau international de contrebande de drogue s’apprêtait à faire passer une grande quantité de drogue emballée dans des panneaux de fibres à destination d’Abidjan, via le port de Beyrouth. »

« Grâce au suivi de l’enquête, ces unités spécialisées ont déterminé l’emplacement de la cargaison susmentionnée dans la ville de Ghaziyeh – Sidon. »

« Les ordres ont été donnés de faire une descente dans l’entrepôt où les stupéfiants étaient cachés, et d’arrêter toutes les personnes soupçonnées d’être impliquées dans l’opération de contrebande. »

« Le 30 octobre 2022, après une surveillance et un contrôle minutieux, la force spéciale de la division a effectué un raid dans l’entrepôt susmentionné et a pu saisir les marchandises qui s’y trouvaient. Simultanément, le propriétaire de l’entrepôt et les conducteurs des voitures qui ont transporté la cargaison de la Bekaa à Beyrouth ont été convoqués et amenés, ainsi que le propriétaire de la compagnie maritime. »

« La fouille de la cargaison a permis de saisir une quantité de 5 415 000 pilules de Captagon, cachées dans des panneaux de fibres. »

« L’interrogatoire des suspects a permis d’établir l’identité de tous les membres du réseau impliqués dans l’opération. »

« Le dossier et les saisies ont été remis à l’autorité compétente, selon la référence de l’autorité judiciaire compétente, et le travail se poursuit pour arrêter les membres du réseau. »