SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 1 December 2022, Thursday |

Déjouement d’u opération « professionnelle » de trafic de drogue vers la France via l’aéroport international Rafic Hariri

La Direction générale des forces de sécurité intérieure, Division des relations publiques, a publié le communiqué suivant :

Dans le cadre de la poursuite par les Forces de sécurité intérieure des réseaux de trafic de stupéfiants à destination et en provenance du territoire libanais et de l’arrestation de leurs membres par l’exécution d’opérations qualitatives, des informations confirmées ont été obtenues selon lesquelles l’un des réseaux se préparait à faire passer en contrebande une quantité de cocaïne en France par l’aéroport international Rafic Hariri, en l’emballant et en la cachant dans un tapis de manière professionnelle et innovante.

Immédiatement, les unités spécialisées de la Division ont commencé leurs procédures d’information pour découvrir l’identité des membres du réseau et, à la suite d’enquêtes et d’enquêtes intensives, elles ont pu découvrir les personnes impliquées, à savoir :

S.H. (né en 1958, libanais)
A. C. (né en 1977, libanais)
N.B. (né en 1978, libanais)
A.A. (né en 1975, Syrie)
G. H. (né en 1984, libanais)

Le premier est recherché par le pouvoir judiciaire en vertu de /12/ poursuites pour les crimes de contrefaçon et de drogue, et le second contre lui /6/ poursuites pour les crimes de tentative de meurtre et de drogue, qui ont tous deux des antécédents et sont des personnes dangereuses.

Des ordres ont été donnés de localiser et de surveiller le lieu où se trouvaient les personnes susmentionnées, en vue de leur arrestation et de leur saisie de drogues.

Le 13-11-2022, après un suivi et une surveillance minutieux, une force de la Division a mené une opération qualitative et simultanée qui a abouti à l’arrestation de toutes les personnes mentionnées à Hazmieh et Al-Mareijah.

Une perquisition de leurs maisons a permis de trouver dans la maison de N.B. un grand sac avec un tapis blanc contenant 1855 grammes de cocaïne, une balance électronique sensible et 38 grammes de haschisch. 47 grammes de cocaïne, 85 grammes d’héroïne et des outils utilisés pour emballer des drogues et tisser des tapis ont été saisis dans la maison du premier détenu.

Au cours de l’interrogatoire, ils ont avoué qu’ils formaient un réseau de trafic de drogue du Liban vers la France via l’aéroport international Rafic Hariri, et qu’ils avaient déjà mené deux opérations de contrebande de cocaïne vers la France de la même manière, et qu’ils se préparaient à mener la troisième opération par la distribution des rôles, l’un d’eux tricotant le tapis et cachant la quantité de cocaïne à l’intérieur, puis le remettait à un autre qui le transférait à son tour au troisième, qui allait transporter le tapis en France via l’aéroport et le livrer à un membre du réseau à l’étranger avec l’aide de Le reste.

L’obligation légale a été menée contre eux et ils ont été déposés avec les saisies en question, sur la base de la référence de la justice compétente.