SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 November 2022, Sunday |

Des craintes de propagation du choléra… la situation est acceptable jusqu’à présent

Madonna Matar, responsable de l’Association libanaise pour les maladies microbiennes au ministère de la Santé, a indiqué que la situation est dangereuse et que le choléra peut se propager et que tout le monde doit faire attention, soulignant que « le choléra est un germe qui nous est transmis par l’eau contaminée ». ou provenant d’aliments contaminés, et le plus important est de faire attention à l’eau et de la stériliser.

Elle a ajouté, dans une interview à « Voice of Lebanon », qu' »il existe une plate-forme unifiée au sein du ministère de la Santé qui travaille pour faire face au choléra en coordination avec la Chambre de gestion des catastrophes et la Croix-Rouge », soulignant que « tous les hôpitaux du Ministère de la Santé reçoit les blessés dans des salles spécialisées et équipées. »

Et elle a poursuivi : « Les citoyens doivent faire attention à boire de l’eau et à se laver les mains, car le choléra se transmet par la consommation d’aliments et entraîne des diarrhées », et a souligné que « les écoliers doivent boire de l’eau propre, et les écoles publiques et privées doivent suivre les instructions de ministère de la Santé et coordination avec les ministères de l’Éducation et de la Santé.

Pour sa part, le chef du Syndicat des propriétaires d’hôpitaux privés, Suleiman Haroun, a indiqué qu’« il existe des chambres d’isolement pour les malades du choléra dans les hôpitaux », notant que « le nombre de cas n’est pas élevé, et la situation est acceptable et sous contrôler jusqu’à présent.

Haroun a ajouté : « Le ministère de la Santé a obtenu des quantités de médicaments auprès de certaines références internationales et a demandé aux hôpitaux de recevoir les patients atteints de choléra à leurs frais ».