SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 December 2022, Friday |

Des Libanais protestent contre le navire israélien au champ gazier de Karish

Des centaines de personnes et plusieurs législateurs ont protesté samedi dans le sud du Liban contre le déplacement par Israël d’un navire de production de gaz dans un champ offshore partiellement revendiqué par Beyrouth.

Cette manifestation intervient quelques jours avant la visite au Liban de l’émissaire américain chargé de la médiation des pourparlers sur la frontière maritime entre les deux voisins, et après l’arrivée la semaine dernière du navire exploité par la société Energean Plc, dans le champ gazier de Karish.

Plusieurs centaines de personnes ont brandi des drapeaux libanais et palestiniens dans la ville frontalière libanaise de Naqoura pour protester contre la revendication d’Israël sur la zone où se trouve le champ de Karish, a constaté un correspondant de l’AFP.

« Nous refusons absolument de négliger les ressources maritimes du Liban, qui appartiennent à tous les Libanais », a déclaré le législateur Firas Hamdan, lisant une déclaration commune de 13 parlementaires indépendants, dont la plupart ont été nouvellement élus le mois dernier.

Le président et le premier ministre libanais ont condamné Israël pour avoir déplacé le navire dans le champ de Karish, et ont invité l’envoyé américain Amos Hochstein à Beyrouth pour une médiation.

Selon le département d’État américain, Hochstein doit arriver au Liban lundi pour une visite de deux jours.

Le Hezbollah a mis en garde cette semaine Energean contre la poursuite de ses activités.

Le Liban et Israël ont repris les négociations sur leur frontière maritime en 2020, mais le processus a été bloqué par l’affirmation de Beyrouth que la carte utilisée par les Nations unies dans les pourparlers devait être modifiée.

Le Liban avait initialement demandé 860 kilomètres carrés de territoire dans la zone maritime contestée, mais a ensuite demandé 1 430 kilomètres carrés supplémentaires, dont une partie de Karish.

Les législateurs indépendants ont déclaré dans leur déclaration de samedi qu’ils soutenaient la revendication du Liban sur une partie de Karish.

    la source :
  • Asharq Al-Awsat