SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 October 2022, Monday |

Deux semaines avant les élections…L’Occident a peur de l’annulation des élections

Le journal Al-Joumhouria a rapporté que les lectures diplomatiques de l’éligibilité électorale sont très prudentes et que les assurances de l’autorité de compléter le droit à temps n’ont pas réussi à dissiper cette prudence, car la confiance, comme on l’appelle, est faible et ne manque peut-être pas de tout ce que cette autorité dit ou fait.

Dans ce contexte, l’ambassadeur d’un pays européen a fait part à certains hauts responsables de « graves préoccupations aux missions diplomatiques au sujet des élections au Liban », soulignant que « ce qui renforce cette inquiétude, c’est ce que nous entendons de la part des partis libanais, où ils confirment qu’il y a des tentatives actives de perturber ces élections. Pour notre part, nous ne pouvons pas adopter ce que nous entendons, mais nous affirmons que nous exhortons les autorités responsables au Liban à achever les processus électoraux à temps de manière juste, transparente et à l’abri de toute ingérence de quelque partie que ce soit. Dans le même temps, nous soulignons que ne pas le faire pour quelque raison que ce soit est une erreur fatale.»

Dans le même contexte, l’ambassadeur d’un État arabe auprès de la République, qui a dit en réponse à une question: Nous suivons les préparatifs des élections législatives au Liban, signifie que nous ne regardons pas les événements ni plus ni moins, et nous n’avons aucun rôle direct dans ceux-ci, c’est une affaire pour les frères au Liban, et nous leur souhaitons du bien et du succès dans tout ce qui les aide à surmonter leur crise.

Lorsqu’on lui a demandé s’il partageait les préoccupations de ses collègues occidentaux au sujet de l’élection? Il a dit: « Je veux toujours être optimiste et je suis optimiste quant aux assurances des responsables au Liban que les élections ont lieu à temps, et nous les encourageons et les soutenons certainement.»

    la source :
  • Al joumhouria