SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 February 2023, Friday |

Diab sur la décision de lever la subvention : Salameh a pris cette décision seul, et le pays ne peut pas en supporter ses lourdes répercussions

Au début de la réunion consacrée à la délibération sur la décision du gouverneur de la Banque du Liban de lever les subventions, le Premier ministre intérimaire Hassan Diab a déclaré que son cabinet avait résisté à cette décision au cours des derniers mois, tout en insistant sur l’adoption d’une politique visant à rationaliser les subventions au lieu de les supprimer complètement, et que la Chambre des représentants a récemment approuvé la loi sur les cartes de financement, ainsi qu’un plan de rationalisation des aides, pour lequel ils ont fait de gros efforts. Diab a déclaré que le plan de son gouvernement trouve un équilibre entre la protection des personnes et de la soci été et la préservation des actifs de la BdL.

« Aujourd’hui, le gouverneur de la Banque centrale a pris cette décision unilatéralement, et le pays ne peut pas supporter les graves répercussions d’une telle décision », a ajouté M. Diab, notant que les retombées de cette décision affecteront tout, y compris les moyens de subsistance et la santé des citoyens, l’économie, ainsi que les institutions de l’État qui seront dépassées par cette nouvelle réalité.

Le Premier ministre Diab a déclaré que « le Liban traversait un tunnel sombre », notamment en raison des pratiques commerciales contraires à l’éthique à différents niveaux, ainsi que des pratiques corrompues des marchands qui ont volé les moyens de subsistance des Libanais, monopolisé les denrées alimentaires, les médicaments, l’essence et le diesel, et transformé le pays en un marché noir pour le commerce et la spéculation.

Le Premier ministre Diab a terminé sa déclaration en exhortant tout le monde à déployer tous les efforts possibles pour contenir la décision de la levée des subventions et pour réduire ses dommages importants.