SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 January 2023, Friday |

Doigts pointés vers le Hezbollah

Le Hezbollah est pointé du doigt pour avoir ciblé la FINUL dans la région du Sud-Liban, qui voit souvent des affrontements entre les patrouilles de la FINUL et les partisans du Hezbollah dans la zone frontalière, qui est un bastion majeur du parti.

À un moment de forte tension entre le Hezbollah et la Force des Nations Unies au Sud-Liban (FINUL), à la suite de la décision du Conseil de sécurité de renouveler la prolongation pour une année supplémentaire jusqu’en août 2023, un véhicule de la FINUL a essuyé des tirs, tuant un soldat irlandais et en blessant trois autres.

Dans un communiqué, Liqaa Sayidat al-Jabal a dénoncé « l’attaque armée contre la FINUL », déclarant : « Les attaques répétées contre la FINUL, dont la plus dangereuse est la récente attaque, sont le fait du Hezbollah, qui, après avoir réalisé les intérêts économiques et sécuritaires d’Israël après avoir parrainé l’accord de démarcation de la frontière avec lui, a fait des forces internationales une cible pour lui en tant que carte de sécurité utilisée avec l’Iran pour faire pression sur les pays occidentaux à la lumière du blocage de l’horizon politique en Iran et au Liban ».

La Liqaa a appelé l’armée à « publier une déclaration très claire par l’intermédiaire de la Direction de l’orientation, dans laquelle elle explique précisément ce qui s’est passé dans le sud ».

Le député Ghiath Yazbek, membre du bloc de la République forte, a tweeté : « Une attaque flagrante contre les forces de la FINUL a entraîné la mort d’un soldat et en a blessé 3 aux mains du « peuple ». Le gouvernement dit à la FINUL, laissez vos forces respecter les routes que nous contrôlons en théorie et chaque écart les piège dans les pièges du mini-État où il n’y a ni pouvoir ni souveraineté.

Il a poursuivi: « Une position erronée ajoutée à un dossier armé de défauts sera reçue par le président français. »

Un membre de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL) a été tué et trois autres blessés dans un « incident » en dehors de sa zone d’opérations dans le sud du pays.

Il convient de noter que le Hezbollah a rapidement nié son lien avec l’incident et a demandé au responsable de l’unité de coordination et de liaison du parti, Wafiq Safa, « de ne pas impliquer le parti dans l’incident qui s’est produit entre le peuple et l’un des véhicules de la FINUL à Aqibiya », selon Reuters.

« Nous adressons nos condoléances à la FINUL pour un décès », Il a déclré à l’agence, lors de l’incident involontaire qui s’est produit entre les habitants de la ville d’Al-Aqabiya et des membres du bataillon irlandais.

Les forces armées irlandaises ont rapporté sur Twitter qu’un convoi de deux véhicules blindés avec huit personnes à bord avait été « touché par des tirs d’armes légères » alors qu’il se dirigeait vers Beyrouth.

« Jusqu’à présent, les détails de l’incident sont sporadiques et contradictoires, et nous nous coordonnons avec les Forces armées libanaises, et nous avons ouvert une enquête pour déterminer exactement ce qui s’est passé », a déclaré la FINUL dans son communiqué.

Des responsables militaires irlandais et libanais ont déclaré à l’Associated Press que le soldat avait été tué après que des assaillants inconnus eurent ouvert le feu sur le convoi.

La FINUL est présente au Liban depuis 1978, avec environ dix mille soldats et déployée dans le sud du Liban pour séparer Israël et le Liban après plusieurs conflits.

 

    la source :
  • Sawt Beirut International