SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 7 October 2022, Friday |

Électricité du Liban : Mesures pour éviter l’obscurité totale

L’Electricité du Liban (EDL) a publié la déclaration suivante :

En complément des déclarations précédentes de l’Electricité du Liban, notamment de sa dernière déclaration datée du 27/06/2022,

Etant donné que les centrales d’Al-Zahrani et de Deir Ammar sont les seules centrales thermiques encore en service, et qu’une seule cargaison de gasoil est fournie par mois pour l’EDL par le Ministère de l’Energie et de l’Eau – Direction Générale du Pétrole, conformément à l’accord d’échange conclu entre la République d’Irak et de la République du Liban, Et puisque la cargaison de gasoil appartenant au mois de juin 2022, qui a été déchargé dans les réservoirs des usines d’Al-Zahrani et de Deir Ammar, était très faible, puisqu’il n’a pas dépassé 33 900 tonnes métriques, ce qui est à peine suffisant pour faire fonctionner les deux usines pendant une période de 18 jours au maximum à la moitié de leur capacité et non pas 30 jours, notant que l’institution donne la priorité à l’alimentation des installations vitales de base dans le pays (aéroport, port, pompes à eau, égouts, installations de base dans le pays…).

Et comme la cargaison de gasoil désignée pour le mois de juillet 2022 devrait arriver dans les eaux territoriales libanaises le 25/07/2022, mais elle ne sera pas déchargée directement, en attendant que les sociétés de contrôle chargées par la Direction générale du pétrole de prélever des échantillons à son bord et de procéder à des analyses dans les laboratoires de « Bureau Veritas » – Dubaï, pour s’assurer de la conformité de ses caractéristiques après réception du résultat, ce qui prendra quelques jours supplémentaires, puis pour décharger sa cargaison, au plus tard le 28/07/2022, dans chacun des réservoirs des deux usines concernées.

EDL signale qu’en conséquence, afin d’éviter de se plonger dans une obscurité totale et de prolonger autant que possible la période de production d’énergie, elle a pris des mesures de précaution supplémentaires parmi la série de mesures qu’elle a prises depuis longtemps à cet égard :

– L’arrêt forcé de la production de l’usine de Deir Ammar le dimanche matin, 03/07/2022, afin de préserver sa réserve d’argent, qui sera utilisée après sa remise en service le 08/07/2022, afin d’augmenter autant que possible le nombre d’heures d’alimentation pendant la période d’Aïd Al-Adha.

– Continuer à mettre en service l’usine d’Al-Zahrani à la moitié de sa capacité jusqu’à l’épuisement de ses réserves de gazole, jusqu’à sa mise hors service prévue le 19/07/2022.

– Continuer à faire fonctionner l’usine de Deir Ammar seule jusqu’à l’arrivée de la cargaison de gasoil prévue pour le mois de juillet et le début du processus de déchargement prévu pour le 28/07/2022, afin que l’usine de Zahrani puisse être remise en service et que sa capacité de production redevienne ce qu’elle était.

L’Electricité du Liban est obligée de prendre ces mesures de précaution, car si le rythme de production qui a été suivi continue, il va inévitablement entrer le pays dans l’obscurité totale pour une période de neuf jours entre le 19-28/07/2022, ce qui entraînera l’interruption de l’alimentation de l’infrastructure vitale dans tout le pays, (aéroport, port, pompes à eau, égouts, services publics de base dans le pays…).