SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 25 September 2021, Saturday |

Elie Mahfoud à « Sawt Beirut International »: Bientôt.. « Hezbollah », le bataillon des gardiens de la révolution au Liban

Le chemin des camions-citernes qui transporteront le diesel iranien du port syrien de Baniyas à Baalbek a été déterminé, et la direction de la région de la Bekaa du « Hezbollah » a achevé les préparatifs logistiques, techniques, de terrain et administratifs.Plus tard, le carburant sera transporté jusqu’à la destination spécifiée, dont certains seront gratuits, comme a annoncé Hassan Nasrallah, et d’autres seront vendus en livres libanaises.

Bien que l’ancien ministre de l’Énergie Raymond Ghajar a nié sa connaissance de ces camions-citernes, c’est devenu un fait accompli, dont les résultats apparaîtront dans quelques jours, et il a reçu l’approbation, bien qu’indirecte, du Premier ministre Najib Mikati avant que le président Michel Aoun ne signe officiellement le décret de sa nomination.Comment le chef du Mouvement du changement, Elie Mahfoud, lit-il les développements concernant le pétrole iranien,et la politique du président Mikati, et s’il la partagera avec d’autres forces.

Mahfoud répète ses propos sur le gouvernement: « Nous sommes devant le gouvernement du Hezbollah, 8 sont du parti, 8 travaillent pour lui et 8 en ont peur. »En ce qui concerne le rôle de Mikati et sa capacité à diriger le gouvernement selon ses propositions déclarées, Mahfoud pensait que l’acceptation de Mikati était intervenue après un signal qu’il avait reçu de l’extérieur des frontières, et il l’a traité sur la base des approches et ententes internationales qui ont eu lieu, car tout le monde sait que la veille de l’annonce de la naissance du gouvernement ses excuses etaient plus probable, maisla signature a eu lieu à un moment où le besoin iranien de faire pression à travers le Liban était éliminé pour plusieurs raisons.La plus marquante d’entre elles est la confusion américaine au niveau de ses relations extérieures, devenue claire en Afghanistan, en plus de la tentative française de convaincre l’administration américaine de la nécessité de reporter les négociations de Vienne,au niveau interieur, qui constitue un facteur de pression majeur sur la situation interne du « Hezbollah », qui a commencé à se sentir agité dans son environnement, et cette affaire constitue un danger pour lui.Ces données ont produit le gouvernement de Miqati, et le consensus sur les grandes lignes avec le « Hezbollah » l’a aidé, et cela s’est manifesté dans les réactions du club des présidents dont les positions étaient entre accueillir, dérouter et critiquer.

Mahfoud a poursuivi les points convenus entre Mikati et le « Hezbollah » il est interdit au premier de les ignorer.Ces points sont plus risqueux par leur danger et stratégie que la question des navires pétroliers iraniens, qui sera le début de l' »iranisation » complète du Liban.C’est un test pour mettre le Liban dans son ensemble à un stade similaire à celui d’imposer « Taif » et d’assigner aux Syriens une occupation directe sur les 10 452 kilomètres carrés.Et nous verrons un rôle pour le « Hezbollah » similaire au rôle joué par la «Mobilisation populaire » en Irak en pleinne puissance, et la fonction des « Gardiens de la révolution iraniens », qui est supérieure aux institutions étatiques.