SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 December 2022, Saturday |

En préparation aux élections… L’UNESCO organise une réunion avec les forces de sécurité et les médias

Le Bureau régional de l’UNESCO à Beyrouth a réuni des représentants des Forces de sécurité intérieure et des institutions médiatiques libanaises lors d’une réunion, la première du genre, en préparation des prochaines élections législatives.

Le bureau a indiqué dans un communiqué que la rencontre est rare dans le cadre d’un projet mis en œuvre avec le soutien du gouvernement des Pays-Bas dans le cadre de l’initiative pionnière de l’UNESCO « Beyrouth », lancée par la Directrice générale de l’UNESCO Audrey Azoulay à Beyrouth dans le suite des deux bombardements du port le 27 août 2020.

Il s’agit de soutenir la réhabilitation des écoles, des bâtiments du patrimoine historique, des musées, des galeries et de l’industrie créative.

Le communiqué indique que l’objectif de la réunion est de « créer un environnement sûr pour les professionnels des médias et de sensibiliser à la liberté des journalistes et à la préservation de leur sécurité, en particulier lors d’élections qui peuvent constituer un environnement dans lequel les risques peuvent augmenter.

Bien que les Forces de sécurité intérieure jouent un rôle important, il est impératif que les deux parties soient bien conscientes des droits, des devoirs et des restrictions légales imposées à leur mouvement le jour du scrutin ».

Au début de la réunion, George Awad, directeur du Programme d’information et de communication au Liban à l’UNESCO, a souligné que « les forces de sécurité, la police et les médias sont des éléments efficaces pour garantir la liberté d’expression ».

Il a noté que l’UNESCO avait dispensé une formation à 8500 policiers dans 17 pays d’Amérique latine, d’Afrique et de la région arabe, avec des partenariats locaux.

Grâce à un partenariat annoncé cette année avec l’Association internationale de police, l’UNESCO élargira son programme mondial de protection des journalistes dans le cadre du Plan d’action des Nations Unies et luttera contre l’impunité à long terme pour les crimes contre les journalistes.

Pour sa part, le chef de la Division des relations publiques des Forces de sécurité intérieure, le colonel Joseph Mousallem, a estimé que « cette rencontre s’inscrit dans le cadre normal du travail des Forces de sécurité intérieure qui complète le travail des médias, et dans le cadre du cadre d’un protocole de travail signé avec l’UNESCO en 2019 ».

    la source :
  • NNA