SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 February 2023, Saturday |

En Vidéo: Que dit William Noun avant d’entrer dans le siège de l’enquête, et qu’a révélé son père à « Sawt Beirut International »?

Le père de William Noun a répondu par l’intermédiaire de «Sawt Beirut International » à ce que le député Tarek Al-Meraabi, a déclaré qu’il a exclu son fils du procès, qu’il a intenté contre les militants qui ont pris d’assaut sa maison en disant: « Nous n’acceptons la pitié de personne, et quand il l’exclut, il devrait exclure le reste des militants, soit William et les jeunes hommes sont interrogés, et ils sont tous arrêtés, soit ils sortent ensemble.

Et il a expliqué: « Hier, il a reçu un appel téléphonique l’informant de sa convocation pour enquête.

« Soit ils veulent le soumettre à une formation, soit ils découvrent qui a mis des nitrates dans le port et ils veulent nous le dire », a-t-il dit sarcastiquement.

Il a souligné qu' »il y a un avocat du chef du barreau accompagnant les militants », soulignant « s’ils pensent qu’ils peuvent faire pression sur William pour le faire taire, cela n’arrivera pas, et quand il apparaîtra qui était la cause du mois d’août. 4 explosion, alors nous resterons dans notre maison.

Sinon, nous continuerons le voyage jusqu’à ce que nous atteignions la vérité.

Il a souligné que celui qui a fait battre son fils, devant la maison du Premier ministre désigné Najib Mikati, était l’officier George Damaa.

De son côté, William Noun a déclaré: « Nous n’avons pas peur, et je veux leur demander où ils étaient le 4 août. »

Il a ajouté: « Nous n’avons pas honte de ce que nous faisons et nous dirons franchement ce qui s’est passé ».

A Tarek Al-Meraabi, il a dirigé : « Comme vous avez dit que vous ne vouliez pas prétendre que je suis le frère d’un martyr, les militants qui ont été convoqués sont aussi des familles de martyrs.

Qu’il soit un homme et qu’il perde ses droits sur eux, ou qu’il réclame aussi contre moi.  »

http://https://www.facebook.com/watch/?v=836435147233078