SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 December 2021, Sunday |

Entrepreneurs libanais : Nous rejetons toute formule qui mine le projet à plein temps

Les professeurs contractuels horaires de l’Université libanaise ont publié un communiqué rejetant « les solutions sur la table pour leur cas, même si elle comporte quelques points positifs », qui stipule:

« Après des années d’attente, de sacrifices et de service gratuit, équitable et équitable à l’université, nous avons été surpris par une proposition visant à perpétuer notre réalité en tant qu’entrepreneurs du travail forcé pour toujours. Face à ce qui est sur la table, nous voulons souligner que tout projet, bien qu’à première vue porteur de certains aspects positifs, à partir d’un salaire mensuel en fonction des heures mises en œuvre, d’une indemnité de transfert et d’une garantie de santé, mais qu’il s’agit en fait d’un droit destiné à être invalide, car il constitue une violation explicite des lois de l’université, et un attachement à la réalité de l’inégalité entre son corps éducatif. La politique d’ignorer et de tergiverser à qui les fonctionnaires sont habitués à notre demande à temps plein, et les méthodes de rafistoler l’approche de vider les entrepreneurs à l’heure se traduira inévitablement par une migration plus élite, exposant l’université à l’horreur de son déclin et s’affaiblissant à sa fin dans l’intérêt du secteur universitaire privé.

Cette classe dirigeante doit également comprendre que les entrepreneurs sont entrés à l’université dans l’espoir d’un temps plein dans les deux ans, conformément à ses lois, et il est totalement inacceptable de se retrouver, après des années d’attente pleine d’injustice, d’oppression et d’espoirs décevants, sans fin contractés.

Sur la base de ce qui précède, nous rejetons fermement toute formule qui sape un projet dont nous sommes libres, et nous appelons les députés de la nation à travailler à trouver toutes les solutions afin de préserver notre université nationale.

En conclusion, les professeurs affirment que toute équipe qui contribue à soutenir ou à appuyer cette proposition est hostile aux entrepreneurs universitaires, empêche leur droit à temps plein et à la stabilité, et le droit de leurs familles à une vie décente qu’ils attendent toujours. Les enseignants ne se taireont jamais à ce sujet et retourneront à la grève jusqu’à ce qu’ils soient à temps plein. L’histoire n’épargnera personne.

    la source :
  • Sawt Beirut International