SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 December 2022, Sunday |

Est-ce qu’il y aura bientôt une solution à la crise des médicaments ?

Le Président Michel Aoun, avec le Ministre de la Santé Publique Firas Abiad, a présenté la situation sanitaire au Liban, les conditions des hôpitaux officiels et privés, et les affaires de médicaments, surtout pour ceux qui ont des maladies chroniques.

Après la réunion, le ministre Abiad a parlé aux journalistes, et a déclaré : « Aujourd’hui, nous avons rendu visite à Son Excellence le Président pour le mettre dans l’ambiance de la situation sanitaire et des problèmes du secteur de la santé en général, et l’accent a été mis sur deux sujets principaux, le premier est la question des médicaments et leur sécurité pour le citoyen libanais, en particulier les médicaments pour les maladies incurables. À cet égard, nous avons confirmé qu’il existe une politique de soutien total pour ces médicaments, et nous les sécurisons, et il a commencé à atteindre certains hôpitaux et le centre du ministère à Karantina, et les citoyens verront les résultats bientôt. »

Il a ajouté : « L’autre question dont nous avons discuté est celle de l’hospitalisation et les préoccupations de ce secteur en général, en particulier la question des paiements en retard des hôpitaux publics et privés, et nous avons demandé à Son Excellence le Président de le soutenir dans certaines décisions très importantes afin que ce secteur puisse continuer son travail, et le Président Aoun a affirmé son soutien total si c’était pour les droits des hôpitaux ou l’importance pour le citoyen libanais d’obtenir des médicaments en temps voulu. »

Et dans une réponse à une question sur la troisième dose du vaccin Corona, il a répondu : « Nous ciblons au début les groupes les plus vulnérables, c’est-à-dire les plus de soixante ans, les travailleurs du secteur de la santé ou de la première ligne, mais l’objectif, bien sûr, est de compléter la troisième dose, mais nous ne devons pas oublier qu’il y a une grande partie de la population qui n’a pas encore reçu la première dose. Ici, nous insistons sur tout le monde et nous soulignons l’importance de se rendre aux rendez-vous, parce qu’il y a beaucoup de personnes qui ne se rendent pas à leurs rendez-vous, et c’est une mauvaise chose, surtout que nous approchons maintenant de la saison hivernale au cours de laquelle les infections se multiplient. »