SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 December 2021, Friday |

Fattouh : La Banque du Liban continue de bénéficier de la confiance de la communauté internationale et des correspondants bancaires internationaux

Le secrétaire général de l’Union des banques arabes, Wissam Fattouh, a affirmé que « le système libanais jouit d’un système financier économique libre, et le secteur bancaire libanais fait partie intégrante du secteur économique libanais », notant que « les banques libanaises font des efforts particuliers et prennent des initiatives pour se restructurer, indépendamment de tout plan gouvernemental, qui est déjà inexistant.

Il a estimé qu' »il est très important de ne pas dégrader la réputation de la Banque centrale, car cela a des conséquences très négatives sur la réputation financière du Liban. »

Il a déclaré : « Le gouvernement libanais a demandé à emprunter à la banque centrale et aux banques, et malheureusement, l’État a prêté au pays pendant de nombreuses années, car nous prêtons à l’État qui a beaucoup de ressources, et l’État a dépensé de l’argent pour les salaires et d’autres choses sans étudier ni réformer. »

Il a souligné que « la Banque centrale a adopté une politique d’augmentation des intérêts pour attirer les dépôts, et à l’époque tout le monde ne s’est pas opposé à cette politique. »

Il a souligné que « le Fonds monétaire international est tout à fait clair. L’État libanais doit mettre en place un plan clair pour rembourser l’argent qui sera emprunté. Le secteur bancaire libanais est un secteur bancaire ancien dont l’image est aujourd’hui ébranlée, mais il bénéficie toujours de la confiance de la communauté internationale et des correspondants bancaires internationaux. »

Concernant la plateforme lancée par la Banque centrale, Fattouh a déclaré : « Son objectif principal est de surveiller le taux de change, de limiter les manipulations sur le marché », notant que « le Liban se caractérise par un système d’enseignement universitaire qui est le plus important de la région actuellement, et le problème du dollar étudiant est en passe d’être résolu. »

Et il a ajouté : « La Banque du Liban a établi à un certain stade la place de l’État, et a fourni plusieurs prêts subventionnés, dont le plus important est le prêt au logement. »

Fattouh conclut : « Traiter avec les banques correspondantes est l’une des choses les plus importantes et les plus dangereuses auxquelles le Liban est actuellement confronté, et tous les responsables doivent adhérer à des relations professionnelles et correctes avec elles », notant que « les transferts de fonds de l’étranger se poursuivent toujours et se sont élevés à environ 6,9 milliards de dollars l’année dernière, nous espérons investir dans ces transferts. Dans de nombreux domaines, du tourisme, du commerce et de l’industrie, au lieu de les épargner à la maison. «