SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 October 2022, Wednesday |

Fayyad: les tableaux de prix seront bien étudiés

La commission des travaux publics, des transports, de l’énergie et de l’eau a tenu une séance ce matin, présidée par le président de la commission, le député Nazih Najm.

À l’issue de la séance,Najm a déclaré: « La commission des travaux publics, de l’énergie et de l’eau s’est réunie en présence d’un grand nombre de députés, du ministre de l’énergie et du directeur général des sociétés de pétrole et de gaz et Son Excellence le Ministre nous a assuré que les marchandises sont disponibles et arrivent, et que la panique sur le marché n’a aucune justification. »

Il a ajouté: « Je demande au gouvernement et à son président de fournir les fonds pour que les installations réalisent un équilibre permanent, que ce soit en diesel ou l’essence, et de fournir « l’argent frais » pour eux.  »

Il a poursuivi: « nous avons demandé à Son Excellence le ministre de tenir une session consacrée à l’électricité la semaine prochaine, s’il sera à Beyrouth car il pourrait avoir une visite en Égypte. »

De sa part, le ministre walid Fayyad a déclaré: « En effet, la réunion d’aujourd’hui était bonne. Nous avons parlé de certains des principaux éléments et les avons soulignés, et la principale préoccupation est de garantir le carburant au meilleur prix possible pour les citoyens. Malgré l’augmentation de la subvention aléatoire et l’augmentation de la facture de carburant, nous nous efforçons à travers une grille tarifaire transparente, régulière et bien étudié d’être au coût le plus bas possible tout en maintenant une marge bénéficiaire pour les entreprises. »

Il a souligné que la question de la prévention des abus dans la distribution ou dans le monopole a été discutée.

Il a ajouté: «Nous avons également discuté de la question du fournissement du dollar pour les installations et de la nécessité d’un contrôle efficace des bénéfices des entreprises et des importateurs libanais. Dans ce contexte, j’insiste sur le soutien des transports publics pour fournir le matériel que nous importons, et sur le fait de trouver des solutions pour l’électricité. Nous avons quelques étapes, dont la première est l’approbation du plan d’électricité en Conseil des ministres, et cette question est retardée et la raison est inconnue, et certainement la raison est le conflit politique. Le plan technique est prêt et nous l’avons remis au Conseil des ministres il y a une dizaine de jours, il doit donc être mis à l’ordre du jour du Conseil des ministres et approuvé rapidement car c’est une condition pour le financement de la Banque mondiale. »

Le président de l’association des importateurs de pétrole, Maroun Chammas, a déclaré: « Je pense que c’était une séance utile, et les entreprises en portent la responsabilité, mais elles ne sont pas les seules car elles font partie de tout ce qui traite de la question du pétrole. »