SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 September 2022, Tuesday |

FMI: la mise en œuvre des réformes convenues est encore trop lente

Le Fonds monétaire international a déclaré mercredi dans un communiqué à l’issue de la visite d’une équipe de ses experts au Liban que les progrès des autorités libanaises dans la mise en œuvre des réformes convenues avec le Fonds monétaire international en avril sont encore très lents.

Le fonds a ajouté dans le communiqué que l’achèvement des procédures préalables est nécessaire pour que le conseil d’administration du FMI examine la demande du Liban pour un programme financier.

Le chef de la mission du Fonds monétaire international, Ernesto Ramirez, a présenté, avec le président Michel Aoun, lors de sa rencontre avec lui avec une délégation de la mission cet après-midi au palais de Baabda, les résultats des contacts qu’il a eu avec un nombre de responsables libanais et d’acteurs des secteurs financier et bancaire.

Le président Aoun a déclaré à la délégation qu’il attendait la réalisation de nombreuses mesures de réforme convenues avec le FMI, mais plusieurs obstacles sont apparus de la part d’un certain nombre de parties.

De sa part, Ramirez a exprimé la volonté de la direction du Fonds de poursuivre la coopération avec le Liban malgré tous les retards intervenus, surprenant de l’ambiguïté qui régnait au niveau des autorités exécutives et législatives, notamment quant à la réalisation des réformes nécessaires pour faire progresser l’économie libanaise.