SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 31 January 2023, Tuesday |

Fouad Ayoub : Pour rendre justice aux professeurs de l’Université Libanaise

Dans un communiqué, le président de l’Université libanaise, le professeur Fouad Ayoub, a salué la performance des professeurs de l’université, et a appelé les personnes concernées « à répondre à l’université et à ses ambitions en accordant aux problèmes de ses professeurs et à leurs demandes une attention suffisante qui convient leurs sacrifices et l’avenir de ses étudiants.

Les propos d’Ayoub sont venus à l’occasion des progrès remarquables de l’Université Libanaise dans le classement (QS) des universités dans le monde, en progressant de 98 places par rapport à l’année dernière dans l’indice « Réputation Professionnelle à l’International », et en avançant à la deuxième place localement dans les indicateurs de réputation académique et professionnelle.

Ayoub a souligné que « malgré l’aggravation de l’effondrement aux niveaux politique, économique et social, qui s’est traduit par un déclin et une menace pour les secteurs éducatif, sanitaire, hospitalier, professionnel et commercial, l’Université libanaise et ses professeurs ont prouvé qu’il est toujours un lieu d’espoir et un lieu de créativité et de défis en faisant des progrès remarquables dans le classement QS des universités dans le monde, avec ses progrès Il se classe 98, par rapport à l’année dernière, dans l’indice de réputation professionnelle au niveau mondial, ce qui le place au deuxième rang place localement dans l’indice de réputation académique et professionnelle.

Il a évoqué les « défis auxquels l’université est confrontée face à la crise financière et monétaire dont souffre le pays et l’effondrement conséquent de la valeur d’achat des fonds alloués dans le budget de l’université et la baisse du pouvoir d’achat des salaires et droits. de ses professeurs dans toutes leurs catégories, qui sont dans les propriétaires, à temps plein et les entrepreneurs, sans oublier les employés et les formateurs, en plus des défis rencontrés par la Mutuelle des Enseignants compte tenu de la facture de santé élevée et de la faible valeur des avantages sociaux.

Il a appelé les personnes concernées « la nécessité d’accorder à l’Université nationale et à ses professeurs l’attention suffisante et nécessaire pour assurer la continuité, le leadership et le niveau de l’établissement public d’enseignement supérieur en répondant aux enjeux et demandes de ses professeurs à l’Université libanaise à la mesure qui convient à leurs sacrifices et à l’avenir de leurs étudiants », et a appelé à « renforcer la sécurité sociale des professeurs d’université et à leur fournir les incitations nécessaires pour assurer leur performance continue. Leur message est de leur épargner la coupe de l’immigration et d’épargner le pays la perte de ses meilleurs fils et créateurs.

Ayoub a souligné que « l’université est confrontée à un nouveau défi représenté par les taux élevés d’immigration parmi ses professeurs à la lumière de la détérioration des conditions sociales et économiques, alors que le nombre de professeurs qui ont quitté leur emploi a augmenté entre 2019 et 2021, dans le but de s’inscrire dans des universités à l’étranger.