SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 October 2022, Sunday |

Franjieh: Emprisonner le gouverneur de la Banque centrale ne résout pas le problème des déposants

Le chef du mouvement Marada, Sleiman Franjieh, a confirmé lors d’une réunion avec le bureau des ingénieurs de Marada, en présence de l’ancienne ministre, ingénieure Lamia Yammine, et du candidat marada au siège maronite de Batroun, dans le troisième arrondissement de du Nord, l’ingénieur Joseph Najem, qu’il n’est « pas pessimiste », évoquant la « nécessité de parvenir à une formule d’entente qui permette la continuation et l’avancement du pays ».

Il a souligné que « le secteur des ingénieurs est essentiel pour fournir des projets », expliquant que « l’État possède toujours 40% de la superficie du Liban, et possède des lois et des secteurs de production, et que la fusion des terres avec la présence de lois avec des secteurs productifs estimés à des centaines milliards de dollars peuvent faire la différence et inciter ceux qui en ont l’argent dans les banques à investir ».

Il a ajouté: « Le projet économique rentier de 1992 à aujourd’hui, avec ses accumulations, nous a conduits à ce que nous sommes aujourd’hui. Certains essaient de faire croire au peuple que l’emprisonnement du gouverneur de la Banque du Liban résout le problème, et ce n’est pas vrai. Par conséquent, nous devons d’abord aller chercher des solutions pour sortir de la crise. »

Il a poursuivi: « Notre relation est bonne avec la Syrie et avec le président Bachar A-Assad personnellement, ainsi qu’avec la résistance, et notre ligne est claire, et ce qui nous distingue des autres, c’est notre capacité à communiquer et à dialoguer avec tout le monde dans le cadre de nos principes ».

En marge de la réunion, Franjieh a déclaré: « Notre candidat à Batroun est l’ingénieur Joseph Najem. Il a du charisme, de l’appartenance et de la valeur ajoutée, et c’est ce qui nous a poussés à le nommer ».