SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 September 2021, Tuesday |

Geagea: La présidence de Michel Aoun a été très désastreuse pour nous tous en tant que Libanais et surtout pour les chrétiens

Le parti « Forces libanaises » a organisé la messe annuelle pour le repos des âmes des martyrs de la résistance libanaise à Maarab, sous le slogan « Résistance continue ».

Geagea a prononcé un discours dans lequel il s’est adressé aux martyrs du parti « FL », en disant: « Je demande chaque jour: où sont les forces?Et que font les forces au cours de notre souffrance? Et ma réponse: Vous nous avez trouvez lorsque avez besoin dans toutes les étapes précédentes, et aujourd’hui aussi. »

Geagea a ajouté: « Il est très difficile de nous priver de carburant, mais le peuple libanais trouve toujours des solutions. Nous priver de médicaments est très difficile, mais il existe encore des médicaments. Mais s’ils nous privent d’espoir, ce sera la fin du monde:Les forces sont une voix hurlante au Liban en ces jours difficiles et tous les jours, afin que l’espoir qui reste soit préservé. »

Il a dit: « O les Libanais, c’est le mandat de l’effondrement total, dirigée par un groupe dirigeant qui a renoncé à l’autorité et à la souveraineté de l’État,a saboté ses institutions et l’a transformé en un État en faillite dirigé par des corrompus et des voleurs. »

Geagea a poursuivi: « La plupart des responsables s’eloignent de la cause principale de la crise,soit par intérêt, soit par hésitation, soit par peur.La crise actuelle est causée par l’enlèvement de l’État libanais et de ses institutions et sa prise en otage pour des intérêts non libanais, ce qui a conduit le Liban à perdre ses amitiés et ses relations arabes et internationales. D’une part, et d’autre part, la crise est causée par l’alliance des ravisseurs avec les corrompus, qui a transformé le pays tout entier en un État défaillant. »

Geagea a dit: « Les résultats de la présidence du président Michel Aoun ont été désastreux, et très catastrophiques pour nous tous en tant que Libanais, et surtout en tant que chrétiens.Et si certains nous reprochent notre participation à l’élection du général Michel Aoun à la présidence de la République, nous regrettons sincèrement, avec un grand regret, qu’une étape qui était empreinte de toutes nos bonnes intentions ait été inversée. »