SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 31 January 2023, Tuesday |

Geagea : La réclamation des droits des chrétiens est le nouveau mensonge que nous raconte « Al Tayar »

Le chef du parti « Forces libanaises », Samir Geagea, a estimé que « contrairement à ce que certains posent sur la nature de la crise existante, le problème actuel n’est pas un problème de pouvoirs entre les présidences ou un problème sectaire, mais plutôt un conflit d’intérêts étroits, d’influence et d’autorité,  » Il a souligné que « ceux qui disent se battre pour obtenir les droits des chrétiens, ils doivent travailler d’abord à établir la souveraineté, à restaurer la décision stratégique de l’Etat et à lui permettre de jouer son rôle, car c’est là que se trouvent les droits réels des chrétiens, et ensuite, ils doivent veiller à la gestion de l’Etat loin du vol, de la corruption, de la négligence, du clientélisme et des intérêts personnels qui ont appauvri les chrétiens et les Libanais.  »

Il a ajouté dans une déclaration : « Quiconque parle des droits des chrétiens doit d’abord mettre fin à la contrebande subventionnée et organisée, qui a coûté aux chrétiens et au reste des Libanais des milliards de dollars au cours de l’année écoulée, uniquement dans le but d’épargner aux chrétiens et aux Libanais la vie d’humiliation à laquelle nous assistons aujourd’hui dans les stations-service pleines de files de voitures et dans tous les aspects de leur vie à la recherche de médicaments ou de moyens de subsistance. »

« Recruter derrière le slogan de la protection des droits des Chrétiens n’absout pas ses propriétaires des crimes majeurs qu’ils ont commis et commettent chaque jour contre les Chrétiens et les Libanais, ce qui a fait d’eux l’un des peuples les plus pauvres et les plus misérables du monde au point que les derniers amis du Liban à l’étranger ont récemment été contraints de tenir une conférence internationale uniquement pour obtenir de la nourriture et des médicaments pour les individus L’armée libanaise, y a-t-il une humiliation plus grande que celle-ci ? »

Il a demandé : « Où sont les droits des chrétiens et des Libanais face à la corruption, à la négligence, à l’indifférence et à l’irresponsabilité qui ont conduit les Libanais dans l’obscurité à cause de la gestion catastrophique du secteur de l’énergie, par exemple, mais pas seulement, ou qui ont volé l’argent et les économies des gens et récolté leur vie et leur fatigue ? Et où étaient les droits des chrétiens lorsque les auteurs de ce proverbe se sont entendus avec d’autres au cours des quatre dernières années et ont partagé des parts avec eux et échangé des marchandages avec eux, ce qui a conduit à la ruine du pays et des chrétiens avec lui ? »

Geagea’s a terminé son discours en disant : « L’affirmation selon laquelle les droits des chrétiens sont atteints est le nouveau mensonge que le « Courant patriotique libre » nous raconte après les mensonges de la libération, de la souveraineté de l’État libanais et de la prévention des armes illégales, et après les mensonges de la réforme et du changement. Tout ce que signifie à l’heure actuelle le mensonge de l’obtention des droits des chrétiens est d’assurer l’avenir politique de Gibran Bassil et de ceux qui sont avec lui après que le peuple ait rendu son jugement sur lui. »