SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 January 2023, Sunday |

Général Abbas Ibrahim : Le Liban n’entrera pas dans l’obscurité grâce au pétrole irakien

Aujourd’hui, vendredi, le directeur de la Sécurité publique libanaise, le général Abbas Ibrahim, a révélé les secrets de l’aide pétrolière irakienne au Liban et l’approbation du Premier ministre, Mustafa Al-Kazemi, pour l’augmenter, tout en soulignant que le Liban n’entrera pas dans les ténèbres grâce au pétrole irakien.

Le général Ibrahim a déclaré, dans une interview exclusive avec Iraqi News, qui a été suivie par l’Agence de presse irakienne (INA), qu’il « a fait plusieurs visites en Irak, en particulier au Premier ministre Mustafa Al-Kazemi, » notant que « Al-Kazemi lui a demandé ce dont le Liban a besoin pour surmonter la crise actuelle, et la réponse a été le besoin du Liban. au pétrole irakien noir.
Il a souligné que « Al-Kazemi a exprimé une réponse directe et a contacté le ministre irakien du pétrole, demandant sa présence, où une réunion tripartite a eu lieu au cours de laquelle il a été approuvé de fournir au Liban la quantité de pétrole requise, et cela a été suivi par d’autres visites techniques avec le ministre libanais du pétrole Raymond Ghajar et ses conseillers, puis par la décision du Conseil des ministres irakien qui précise de déterminer la quantité de 500.000 tonnes de pétrole noir attribuée au Liban. »

Parlant de sa récente visite au Premier ministre Mustafa Al-Kazemi, qui a duré plus d’une heure, le général Ibrahim a déclaré qu’il avait « fait comprendre à Al-Kazemi que la quantité spécifiée pourrait ne pas être suffisante, et a suggéré de l’augmenter de 500 000 tonnes à un million de tonnes ».
Il a ajouté, « Al-Kazemi a dit qu’il y a des mesures qu’il doit prendre, et en conséquence, ils ont été contactés après 3 jours… Al-Kazemi a confirmé que le Conseil des ministres irakien a accepté d’augmenter la quantité. »

Paiement en livres libanaises et le pétrole arrivera dans dix jours

En réponse à une question sur le mécanisme de paiement, le général Ibrahim a indiqué : « Le pétrole sera payé avec des facilités, ce qui est un geste généreux du président Al-Kazemi, et le mécanisme passera par la Banque centrale d’Irak et la Banque centrale du Liban, et les personnes concernées organiseront le processus en termes de méthode et de délai de paiement, et ce processus expirera dans quelques jours, puis dans une semaine-dix jours, nous pourrons commencer à importer. »

Le pétrole irakien est utilisable au Liban avec de simples transferts techniques

En ce qui concerne les spécifications techniques du pétrole brut ou raffiné, le général libanais a déclaré : « Il ne correspond pas aux équipements existants au Liban pour la production d’électricité. Par conséquent, il a été convenu de transférer ces matériaux ou de les ajouter à d’autres matériaux pour qu’ils conviennent aux incinérateurs d’électricité libanais, ou de les échanger avec d’autres pays. Ce mécanisme sera déterminé par les techniciens des ministères irakien et libanais du pétrole. La chose la plus importante est que le pétrole atteigne le Liban et soit utilisable. »

Dans un discours adressé aux Libanais, le général Ibrahim a rassuré qu' »il n’y a pas de crainte de l’obscurité après cet accord », remerciant Al-Kazemi, l’État irakien et le peuple irakien d’avoir « sympathisé avec le Liban dans cette crise. »

Il a souligné que « l’État irakien n’hésitera pas à aider le peuple libanais autant que possible », et a ajouté : « Nous retournons la salutation avec le meilleur de celle-ci, et nous nous tenons aux côtés de l’Irak dans tout ce qu’il peut demander au Liban à partir de maintenant et pour toujours. »