SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 November 2022, Sunday |

Ghada Aoun demande à la Cour suprême d’intervenir pour arrêter les campagnes aléatoires contre les juges

La procureure d’appel du Mont-Liban, la juge Ghada Aoun, a adressé une lettre au Conseil supérieur de la magistrature dans laquelle elle déclare:

Au Conseil supérieur de la magistrature, à ceux qui ont pour mission de préserver l’État de droit en préservant le prestige de la magistrature et en faisant respecter son respect. L’essentiel de ce que l’on peut résumer dans la description de l’étape actuelle tient en deux mot: cibler les juges pour les intimider, comme cela s’est produit dans l’émission The Time Has Come, et parfois cibler Jean Tannous ou Amani Salameh, et encore, Marianne Anani. Pourquoi? Parce qu’ils ont osé ouvrir des dossiers que les personnes influentes de ce pays ne veulent pas ouvrir.

Elle a ajouté:« S’il vous plaît, cette régression morale dans le traitement d’un juge sur fond d’un dossier ouvert par les médias, Ghanem et l’avocat Habaka, ne peut être tolérée ».

Elle a conclu:« Je vous demande donc d’intervenir pour arrêter ces campagnes aléatoires contre les juges ».